Modifié le 07 octobre 2014 à 19:56

"Un procès du régime Duvalier serait un remède à l'impunité"

Jean-Claude Duvalier, surnommé "Baby-Doc", a été la tête d'Haïti entre 1971 et 1986.
"Un procès du régime Duvalier comme remède à l'impunité" Forum / 3 min. / le 07 octobre 2014
Un avocat des victimes du régime Duvalier en a appelé mardi à la RTS à un procès du régime de feu l'ex-président haïtien Jean-Claude Duvalier, "pour donner de la mémoire à ceux qui ne l'ont pas connu".

"Jean-Claude Duvalier ne sera pas jugé, son régime, oui". L'avocat haïtien Mario Joseph s'est exprimé mardi à la RTS, en marge d'une réunion de la Commission des droits de l'Homme de l'ONU à Genève, qui se penche sur le cas d'Haïti.

L'avocat haïtien Mario Joseph.
L'avocat haïtien Mario Joseph. [ - Wikimedia]
L'homme de loi, qui représente des victimes des exactions commises sous la dictature de l'ex-président Duvalier décédé samedi, plébiscite "un procès de ses partisans, de sa femme, des membres de son gouvernement."

"Remède à l'impunité"

Un tel procès permettrait de "donner un peu de mémoire à ceux qui n'ont pas connu les exactions du régime Duvalier". "Il s'agit d'un remède à l'impunité", estime Mario Joseph.

Selon l'avocat, l'impunité est un fléau dans le pays, où les droits de l'homme continuent d'être bafoués par les forces gouvernementales, mais aussi par des organisations internationales.

"Les trois pouvoirs ne sont toujours pas séparés, nous vivons un culte de la personnalité (du président haïtien Michel Martelly)", dénonce Mario Joseph.

kkub

Publié le 07 octobre 2014 à 18:48 - Modifié le 07 octobre 2014 à 19:56