Modifié le 25 septembre 2014 à 09:58

Les pilotes maintiennent la grève malgré les concessions d'Air France

Le conflit à Air France pourrait connaître son épilogue jeudi.
Le conflit à Air France pourrait connaître son épilogue jeudi. [Stéphane de Sakutin - ]
La direction d'Air France a annoncé mercredi soir le retrait immédiat de son projet low-cost Transavia Europe. Les négociations se poursuivent jeudi, mais la grève est pour l'heure maintenue.

Les négociations qui ont démarré dans la nuit de mercredi à jeudi entre la direction d'Air France et les pilotes doivent reprendre en début d'après-midi, selon le premier syndicat de pilotes. Ce dernier a précisé jeudi que la grève était maintenue "pour le moment".

Le syndicat, à l'origine de la grève qui a démarré le 15 septembre, a fait une "contre-proposition" après l'annonce mercredi soir par Air France du "retrait immédiat" du projet low cost Transavia Europe, au coeur du conflit. Elle est actuellement étudiée par la direction.

Confusion mercredi

Mercredi, le gouvernement français avait créé la confusion en annonçant l'abandon du projet alors que la direction parlait toujours de suspension (lire: Confusion autour de l'abandon du projet controversé d'Air France). Air France a finalement annoncé son "retrait immédiat" dans la soirée.

Cités dans un communiqué, le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, et celui d'Air France, Frédéric Gagey, ont estimé qu'"il n'y [avait] désormais plus aucune raison de faire grève car plus aucune crainte de délocalisation ne peut subsister".

Le gouvernement a salué ce "geste" de la direction, estimant que "maintenant", "la responsabilité des pilotes [était] de cesser le mouvement". Il s'agit d'ores et déjà du plus long conflit de pilotes d'Air France, le précédent record, de dix jours, ayant eu lieu en 1998.

afp/ptur

Publié le 25 septembre 2014 à 07:28 - Modifié le 25 septembre 2014 à 09:58