Modifié

Les députés français votent une loi de "lutte contre le terrorisme"

Un drapeau de l'Etat islamique flotte sur la route qui relie Tikrit à Kirkuk, dans le nord de l'Irak. [JM LOPEZ - AFP]
Un drapeau de l'Etat islamique flotte sur la route qui relie Tikrit à Kirkuk, dans le nord de l'Irak. [JM LOPEZ - AFP]
Après quatre jours de procédure, les députés français ont adopté jeudi un projet de loi antiterroriste. Il permettra notamment d'empêcher les candidats au djihad de quitter le territoire.

Les députés français ont adopté jeudi un projet de loi de "lutte contre le terrorisme", qui crée notamment une interdiction de sortie du territoire pour empêcher le départ de jeunes Français candidats au djihad vers la Syrie.

Le texte, qui était examiné depuis lundi en procédure accélérée, instaure également un nouveau délit "d'entreprise terroriste individuelle" et la possibilité de blocage administratif de sites glorifiant le terrorisme.

Interdire la sortie du territoire

Mesure phare du texte, l'interdiction de sortie du territoire se traduira par la confiscation de la carte d'identité et du passeport. Cette interdiction, d'une durée de six mois renouvelable jusqu'à deux ans, sera décidée en cas de "raisons sérieuses de croire" que la personne "projette des déplacements à l'étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes"

Le projet de loi, qui doit encore être soumis au Sénat, a été soutenu par l'ensemble des groupes politiques à l'exception des écologistes.

afp/gchi

Publié Modifié