Modifié le 18 septembre 2014 à 18:51

Vaste offensive des djihadistes de l'Etat islamique en territoire kurde

Syrie
Offensive de l'Etat islamique en territoire kurde L'actu en vidéo / 1 min. / le 18 septembre 2014
Une vingtaine de villages kurdes en Syrie sont tombés entre mercredi et jeudi aux mains des djihadistes de l'Etat islamique qui avaient lancé une vaste offensive dans le nord du pays.

Des combattants de l'Etat islamique (EI) se sont emparés d'une vingtaine de villages kurdes dans le nord de la Syrie. Ils ont lancé une importante offensive dès mercredi en direction de la ville d'Ain al-Arab située à la frontière de la Turquie, a indiqué un responsable militaire kurde.

Les djihadistes disposaient d'armes lourdes et de chars lors de leur offensive, a précisé un commandant du groupe armé kurde YPG. L'Observatoire syrien pour les droits de l'homme (OSDH), proche de l'opposition à Bachar al-Assad, a indiqué qu'un "grand nombre de combattants" de l'Etat islamique étaient impliqués dans cette offensive qui a débuté mercredi.

26 tués près d'Alep

Ailleurs en Syrie, au moins 26 civils ont été tués par des raids de l'aviation syrienne contre Al-Bab, un fief de l'EI dans la province septentrionale d'Alep, selon l'OSDH.

Les combattants kurdes syriens ont appelé d'autres formations kurdes de la région, y compris le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), à leur apporter une assistance militaire.

agences/moha/sbad

Publié le 18 septembre 2014 à 11:44 - Modifié le 18 septembre 2014 à 18:51

Vidéo d'un journaliste otage

Les djihadistes du groupe de l'Etat islamique ont diffusé jeudi une vidéo d'un journaliste britannique John Cantlie enlevé après son arrivée en novembre 2012 en Syrie. Il n'y a aucune menace apparente contre sa vie dans la vidéo diffusée sur YouTube d'un peu plus de trois minutes.

Le journaliste, qui avait collaboré avec les journaux "Sunday Times", "The Sun" et le "Sunday Telegraph", apparaît en tenue orange, devant une table, et s'exprime seul face à la caméra. Affirmant avoir été enlevé en Syrie, il annonce de "prochains épisodes" au cours desquels il dévoilerait la "vérité" sur l'EI.