Modifié le 04 septembre 2015 à 12:03

Dix rescapés sur les 500 migrants naufragés en Méditerranée

Le nombre de migrants morts ou disparus en 2014 approche les 3000, selon l'OIM.
Le nombre de migrants morts ou disparus approche les 3000, selon l'OIM. [EPA/GIUSEPPE LAMI - ]
Dix des 500 migrants portés disparus ont survécu au naufrage de mercredi en Méditerranée, qui serait le pire de ces dernières années selon l'OIM. La tragédie pourrait être d'origine criminelle.

Partis d'Egypte jusqu'à 500 dans l'espoir de gagner l'Italie, ils sont dix à avoir survécu à ce qui pourrait être le pire naufrage de migrants ces dernières années en Méditerranée, selon le dernier bilan de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) mardi. La tragédie pourrait être d'origine criminelle.

Les services de secours, coordonnés par les autorités maltaises, n'ont retrouvé que 10 survivants et trois corps après le naufrage de mercredi dernier, a précisé l'OIM.

Un acte criminel

Le parquet de Catane en Sicile a ouvert une enquête judiciaire, après le témoignage de deux rescapés palestiniens selon lesquels les passeurs ont volontairement embouti le bateau quand les passagers ont refusé de sauter sur une embarcation plus petite.

Le lendemain, un porte-conteneur panaméen, qui transportait 386 migrants secourus d'un autre bateau, a repéré les deux Palestiniens dans l'eau avant de les conduire en Sicile, où ils ont demandé l'asile politique.

afp/moha/kkub/aqs

Publié le 16 septembre 2014 à 15:42 - Modifié le 04 septembre 2015 à 12:03

Deux autres naufrages

Lundi, la marine libyenne avait également annoncé de son côté avoir secouru 36 personnes dans le naufrage de leur embarcation, qui a coulé à l'est de Tripoli dimanche.

Des dizaines de personnes sont portées disparues. Les responsables ont fait état de "nombreux cadavres" et estimé à 200 le nombre de passagers à bord de l'embarcation coulée.

Par ailleurs, 102 migrants africains ont été secourus lundi au large de la localité de Guarabouli, à 60 km à l'est de Tripoli. Les gardes-côtes libyens ont fait état de trois morts et trois disparus.

Le nombre de migrants morts ou disparus en mer cette année approche les 3000. Soit déjà près de quatre fois le bilan de 2013, estimé à 700 morts, selon l'OIM.