Modifié

Deux Afro-Américains innocentés après 30 ans de détention aux Etats-Unis

Cette photo d'Henry Lee McCollum a été prise le 12 août 2014 dans le couloir de la mort de la prison centrale de Raleigh en Caroline du Nord. [Travis Long - Keystone]
Cette photo d'Henry Lee McCollum a été prise le 12 août 2014 dans le couloir de la mort de la prison centrale de Raleigh en Caroline du Nord. [Travis Long - Keystone]
Des tests ADN ont permis d'innocenter mardi deux demi-frères afro-américains emprisonnés en Caroline du Nord depuis 30 ans pour le viol et le meurtre d'une fillette.

Henry Lee McCollum et Leon Brown, deux demi-frères afro-américains, ont été innocentés mardi du viol et meurtre d'une petite fille grâce à des tests ADN, après avoir passé 30 ans en prison en Caroline du Nord (sud-est).

Les deux hommes qui "souffrent de graves handicaps mentaux", étaient des adolescents de 19 et 15 ans à l'époque de leur arrestation en 1983.

Condamnés sur la base d'aveux controversés

La seule preuve présentée contre eux, avait été "des faux aveux obtenus par la police", indiquent les avocats. L'aîné avait d'abord affirmé ne rien savoir du crime puis avait signé un aveu après "cinq heures d'interrogatoires intenses".

Les deux jeunes avaient été condamnés à mort en 1984. La peine du plus jeune a été commuée plus tard à la perpétuité. Les deux hommes avaient ensuite constamment clamé leur innocence.

ats/grin

Publié Modifié

Nouveau suspect

Des expertises ADN ont conduit à une nouvelle piste, celle d'un homme qui vivait à 100 mètres du champ où a été retrouvé le corps de la fillette.

Cet homme de 74 ans, avait violé et tué dans la même ville une jeune fille de 18 ans dont le corps avait aussi été retrouvé nu dans un champ, moins d'un mois après la mort de la fillette.

L'homme, qui purge une peine de détention à perpétuité, n'avait néanmoins jamais été interrogé sur la mort de la fillette, selon les avocats.

Nombreux noirs condamnés à tort

L'organisation Innocence Project a estimé à 317 le nombre de condamnés innocentés par des expertises ADN aux Etats-Unis, dont 18 dans le couloir de la mort.

Quelque 70% d'entre eux étaient des gens de couleur.