Modifié

Un Américain et un Allemand enlevés en Syrie ont été libérés

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry (ici le 12 août dernier) s'est dit "soulagé" de la libération du journaliste. [Dan Himbrechts - Keystone]
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry (ici le 12 août dernier) s'est dit "soulagé" de la libération du journaliste. [Dan Himbrechts - Keystone]
Un Américain enlevé il y a deux ans par le Front al-Nosra en Syrie a été libéré dimanche, a annoncé le secrétaire d'Etat américain. Un Allemand, kidnappé par l'Etat islamique, a aussi relâché.

Peter Theo Curtis, un ressortissant américain enlevé il y a deux ans par le Front Al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie, a été libéré a annoncé dimanche le secrétaire d'Etat John Kerry. Son enlèvement avait été tenu secret par les autorités américaines.

L'Américain de 45 ans, écrivain et journaliste, a été remis aux Nations unies sur le plateau du Golan à 18H40 locales puis "transféré à des représentants de son gouvernement", selon l'ONU.

Aide du Qatar

Sa mère a expliqué que des représentants du Qatar lui avaient dit "qu'ils avaient entrepris une médiation sur une base humanitaire sans contrepartie financière".

"Soulagé", John Kerry n'a pas confirmé l'aide de Doha. Il a expliqué que Washington "a été en contact avec plus de 24 pays ces deux dernières années pour obtenir de l'aide".

Cette libération intervient cinq jours après la diffusion de la vidéo de l'exécution de James Foley, un journaliste américain assassiné par l'Etat islamique (EI) (Lire: Le tueur du journaliste James Foley serait un jeune Londonien)

agences/bri

Publié Modifié

Un Allemand aussi libéré

Par ailleurs, un Allemand de 27 ans, enlevé en Syrie par des djihadistes de l'État islamique (EI) il y a environ un an, a été libéré, a annoncé dimanche le Welt am Sonntag. Une "compensation substantielle" a été consentie pour obtenir sa libération, précise-t-il.

Le ministère allemand des Affaires étrangères, cité par le journal, a lui indiqué qu'aucune rançon n'avait été payée pour la libération du jeune homme.

L'homme originaire du Brandebourg s'était rendu en Syrie en juin 2013 avec l'intention de participer à "l'aide humanitaire".