Modifié le 25 août 2014 à 10:35

Tous les camions du convoi humanitaire russe ont quitté l'Ukraine

Le convoi russe retourne en Russie
Le convoi russe retourne en Russie L'actu en vidéo / 1 min. / le 23 août 2014
L'ensemble des camions d'aide humanitaire envoyés par Moscou dans l'est de l'Ukraine sont retournés en Russie samedi, alors qu'à Donetsk, une famille aurait perdu la vie dans un bombardement.

Tous les camions du convoi ayant transporté de l'aide humanitaire de Moscou, arrivé vendredi soir dans le bastion rebelle de Lougansk dans l'est de l'Ukraine, sont retournés samedi en Russie, a indiqué l'OSCE.

Tout le convoi est "de retour", a dit par téléphone Paul Picard, le chef de la mission d'observation de l'OSCE au poste-frontière russo-ukrainien connu sous le nom de Donetsk.

Entrée sans autorisation

Après une semaine d'attente, la Russie avait fait entrer en Ukraine vendredi ses camions chargés selon Moscou de 1800 tonnes d'aide humanitaire, sans autorisation ukrainienne ou vérification par le CICR. Les camions ont déchargé leurs cargaisons à Lougansk vendredi soir, selon la télévision d'Etat russe.

Les observateurs de l'OSCE n'avaient compté que 227 véhicules ayant traversé la frontière en six groupes, selon un communiqué publié vendredi. La Russie avait annoncé un convoi de 280 camions.

afp/dk

Publié le 23 août 2014 à 10:34 - Modifié le 25 août 2014 à 10:35

"Vaste inquiétude" à l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni vendredi en urgence, à la demande de la Lituanie, après l'entrée du convoi humanitaire en Ukraine, perçu par Kiev comme une "invasion".

Il y a une "vaste inquiétude sur ce que beaucoup ont qualifié d'action illégale et unilatérale de la Fédération de Russie", a déclaré l'ambassadeur britannique à l'issue de ces consultations à huis clos.

De son côté, la Russie a défendu sa décision, en se disant lasse d'attendre une telle autorisation.

La chancelière allemande à Kiev

Angela Merkel a effectué samedi une visite hautement symbolique à Kiev.

Le but de ma visite est de signifier que "l'intégrité territoriale de l'Ukraine est l'un des objectifs essentiels de la politique allemande", a déclaré la chancelière allemande au cours d'une conférence de presse commune avec le président ukrainien, Petro Porochenko.

La chancelière a aussi dénoncé l'annexion de la Crimée en mars par Moscou et indiqué "ne pas exclure de réfléchir à de nouvelles sanctions" contre la Russie en cas de poursuite de l'escalade.

Angela Merkel est la plus haute dirigeante occidentale à se rendre en Ukraine depuis le début de la crise.

Une famille décimée à Donetsk

Le bruit des bombardements n'a cessé de se faire entendre samedi à Donetsk, a rapporté l'AFP.

En fin d'après-midi, une série d'obus d'artillerie s'est abattue sur un ensemble résidentiel. Au moins trois civils ont perdu la vie. Selon les témoignages d'habitants, il s'agit d'un père, d'une mère et de leur fille âgée d'un peu plus de dix ans. La soeur cadette, blessée à la tête, a été transportée à l'hôpital.