Modifié le 17 août 2014 à 16:11

Israéliens et Palestiniens campent sur leurs positions au Caire

Les négociations indirectes entre Israël et le Hamas au Caire n'ont connu aucun progrès, a déclaré un responsable israélien, le 11 août 2014.
Les premières négociations indirectes entre Israël et le Hamas au Caire n'avaient rien donné. [Amr Nabil - ]
L'incertitude régnait dimanche au Caire à la reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens pour trouver un accord de cessez-le-feu dans la bande de Gaza.

Des discussions indécises sur le maintien d'un cessez-le-feu précaire observé dans la bande de Gaza ont repris dimanche au Caire entre Israéliens et Palestiniens, les deux parties se montrant fermes sur leurs exigences.

"Nous n'accepterons d'accord sur un cessez-le-feu que s'il y a une réponse concrète à nos besoins sécuritaires", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du gouvernement. "Pour obtenir la sécurité, il faut avant toute chose lever le blocus", lui a répondu Sami Abou Zourhi, porte-parole du Hamas palestinien.

Incertitudes

La plus grande incertitude règne sur la faculté des délégués palestiniens - dont des responsables du Hamas qui contrôle la bande de Gaza - et israéliens à trouver un accord surtout sur les questions de la levée du blocus israélien ou la démilitarisation de la bande de Gaza, alors qu'un cessez-le-feu instauré le 11 août et reconduit jeudi pour cinq jours expire lundi en fin de soirée.

afp/lan

Publié le 17 août 2014 à 15:47 - Modifié le 17 août 2014 à 16:11