Modifié

Des manifestants bravent le couvre-feu dans la ville américaine de Ferguson

Aux Etats-Unis, Ferguson a connu une nouvelle nuit de violence [RTS]
Aux Etats-Unis, Ferguson a connu une nouvelle nuit de violence / 12h45 / 1 min. / le 17 août 2014
La police de Ferguson, aux Etats-Unis, a fait usage de grenades fumigènes dans la nuit de samedi à dimanche pour disperser un groupe de manifestants après l'entrée en vigueur du couvre-feu.

Environ 150 personnes étaient encore dans la rue après le couvre-feu décrété par le gouverneur du Missouri, au centre des Etats-Unis, Jay Nixon pour rétablir le calme après une semaine de vives tensions liées à la mort d'un jeune Noir tué par un policier.

Le gouverneur avait annoncé samedi l'instauration d'un état d'urgence et d'un couvre-feu, de minuit à 5h00 du matin (midi heure Suisse),  pour "maintenir la paix" et "arriver à la justice."

Forte tension

La tension était remontée d'un cran samedi après une communication confuse de la police semblant mettre en cause le jeune Noir abattu il y a une semaine par un policier. Quelques magasins ont été pillés.

La police de Ferguson a ainsi rapporté, vidéo à l'appui, que le jeune Noir tué était soupçonné d'un vol de cigares intervenu 20 minutes avant la fusillade fatale. La police locale et la police fédérale (FBI) ont chacune lancé une enquête sur ce meurtre, à propos duquel les récits diffèrent.

afp/lan/fisf

Publié Modifié