Modifié

A peine déclarée, la nouvelle trêve de cinq jours à Gaza est déjà menacée

Une roquette tirée par le Hamas le 29 juillet dernier. [Amir Cohen - Reuters]
Une roquette tirée par le Hamas le 29 juillet dernier. [Amir Cohen - Reuters]
Israël a mené des raids sur la bande de Gaza après l'entrée en vigueur mercredi d'une nouvelle trêve. Des roquettes avaient été lancées sur Israël juste avant la fin du précédent cessez-le-feu.

"L'armée israélienne a visé des cibles terroristes dans la bande de Gaza en riposte aux tirs de roquettes vers Israël", a affirmé l'armée israélienne dans la nuit de mercredi à jeudi dans un communiqué.

Deux roquettes tirées de la bande de Gaza ont atterri dans le sud d'Israël après ces raids, sans faire ni victime ni dégâts, selon Tsahal. Le Hamas a nié toute implication dans les tirs signalés juste avant l'expiration de la dernière trêve, prévue à 23h (heure suisse).

Ces raids font redouter de nouvelles violences alors que négociateurs palestiniens et israéliens s'étaient mis d'accord plus tôt et à la dernière minute sur une prolongation de cinq jours du cessez-le-feu.

2000 Palestiniens tués

Depuis le lancement de l'offensive israélienne sur Gaza le 8 juillet, près de 2000 Palestiniens ont été tués, tandis que l'armée israélienne a recensé près de 4000 tirs de roquettes depuis Gaza. Côté israélien, 64 soldats et trois civils ont péri.

agences/mre

Publié Modifié