Modifié le 08 août 2014 à 22:46

Après la trêve, les armes reprennent la parole dans la bande de Gaza

De la fumée s'échappe d'un bâtiment visée par une frappe à Gaza, ce vendredi 8 août.
De la fumée s'échappe d'un bâtiment visée par une frappe à Gaza, ce vendredi 8 août. [Ahmed Zakot - ]
Après trois jours de trêve et de négociations, les combats entre Israël et le Hamas palestinien ont repris vendredi, faisant au moins 5 morts dans la bande de Gaza, dont un enfant de 10 ans.

Les armes ont recommencé à parler vendredi dans la bande de Gaza et fait au moins cinq morts, dont un enfant de 10 ans, l'armée israélienne ayant repris ses frappes en représailles à des tirs de roquettes.

Après trois jours de trêve et de négociations indirectes au Caire, la bande de Gaza est redevenue base de lancement de roquettes palestiniennes et cible de frappes israéliennes, un mois après le début d'hostilités qui ont fait plus de 1950 morts, en très grande majorité des civils palestiniens.

Au moins 40 roquettes lancées

Les combattants palestiniens ont lancé au moins 40 roquettes sur Israël, a rapporté l'armée. La plupart ont atteint des zones non-urbanisées.

Le gouvernement a alors demandé à l'armée de "riposter vigoureusement" et Israël a mené 51 raids aériens, selon l'armée. L'un d'eux a coûté la vie à un enfant de 10 ans et blessé au moins six autres personnes dans le nord de la ville de Gaza, selon les secours locaux.

Lire: Israël reprend ses opérations militaires contre le Hamas

afp/gchi

Publié le 08 août 2014 à 21:21 - Modifié le 08 août 2014 à 22:46

Les déplacements de populations reprennent

L'armée israélienne, qui a retiré mardi matin ses troupes de la bande de Gaza après avoir annoncé la destruction des tunnels du Hamas, a assuré limiter pour l'instant son action à des frappes.

Pour autant, des colonnes de Gazaouis en voiture, en charrette ou à pied, les bras encombrés de sacs de nourriture ou de linge, ont repris le chemin des refuges.

Côté israélien, l'armée a réinstauré les dispositions de défense passive qu'elle avait levées à la faveur du cessez-le-feu.

Négociations dans l'impasse

Israéliens et Palestiniens se rejettent la responsabilité de l'échec des négociations menées depuis mardi du Caire, destinées à consolider la fragile trêve conclue entre Israël et le Hamas.

La question d'une levée du blocus imposé depuis 2006 par Israël à la bande de Gaza semblait cruciale. L'Etat hébreu refuse catégoriquement cette exigence palestinienne, craignant l'entrée à Gaza de matériels pouvant lui nuire.

De leur côté, les Etats-Unis ont dit espérer qu'un nouveau cessez-le-feu intervienne "dans les prochaines heures" entre Israël et les combattants palestiniens.