Modifié le 08 août 2014 à 10:09

Le président du CICR décrit une situation "sans précédent" à Gaza

Peter Maurer en visite mercredi dans un hôpital de Gaza.
Le président du CICR décrit une situation "sans précédent" à Gaza Le Journal du matin / 1 min. / le 08 août 2014
Au terme d'une visite de trois jours au Proche-Orient, le président du CICR Peter Maurer décrit des destructions et un nombre de victimes "sans précédent" à Gaza, dans une interview à la RTS.

Le président du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) Peter Maurer a mis fin jeudi à une visite de trois jours au Proche-Orient. Il s'est dit "profondément ému et choqué" par l'impact des violences sur la population civile après un mois de conflit. Il déplore une situation "sans précédent".

Peter Maurer était à Jérusalem jeudi, à l'issue d'une visite au cours de laquelle il a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président palestinien Mahmoud Abbas ainsi que des représentants du Hamas dans la bande de Gaza où il s'est rendu pour constater l'étendue des dégâts et la situation humanitaire.

"J'ai constaté - comparé à ce que j'ai vu dans d'autres situations - que les destructions étaient sans précédent. Le nombre de victimes que j'ai vues à Gaza et qu'on a vu arriver dans les installations médicales du CICR étaient sans précédent", explique Peter Maurer.

Capacités du CICR dépassées

Il décrit une situation humanitaire qui dépasse les capacités du CICR. "A cause de la manière dont ce conflit a été mené, l'insécurité était telle que - même si on avait le personnel - ce personnel ne pouvait pas être déployé sur le terrain. Donc il y a des parties de Gaza auxquelles le CICR n'avait pas s'accès pendant deux semaines".

Face aux quelque 400'000 déplacés à Gaza, il constate encore: "On n'a jamais vu ce nombre. On avait au maximum, par le passé et dans d'autres conflits, 50'000 déplacés".

oang

Lire aussi: Le Hamas annonce qu'il ne prolonge pas le cessez-le-feu à Gaza

 

Publié le 08 août 2014 à 09:17 - Modifié le 08 août 2014 à 10:09

Le fil Twitter de Peter Maurer


Le CICR au Proche-Orient

Le CICR a commencé à mener une action en Israël et dans les territoires occupés en 1948, à la suite du premier conflit israélo-arabe.

Il y entretient une présence permanente depuis la fin de la guerre de 1967.

Dans le cadre du dialogue bilatéral confidentiel qu'il entretient avec les autorités, le CICR rappelle périodiquement à Israël les obligations qui lui incombent en vertu du DIH à l’égard de la population vivant sous son occupation.

L’institution axe son action sur la protection des civils et l’assistance aux personnes détenues par les autorités israéliennes ou palestiniennes, et vient en aide aux personnes les plus vulnérables.

Source: CICR