Modifié

La Russie interdit la plupart des produits agricoles américains et européens

Le président russe Vladimir Poutine, le 30 juillet 2014. [AFP]
La Russie limite les importations agricoles des pays la sanctionnant / Audio de l'info / 1 min. / le 7 août 2014
La Russie a banni jeudi les importations de produits agricoles en provenance notamment des Etats-Unis et de l'Union européenne et menace à nouveau de limiter le survol de son territoire.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a annoncé jeudi que la Russie allait interdire l'importation de fruits, de légumes, de viandes, de poissons, de lait et de produits laitiers en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, d'Australie, du Canada et de Norvège. Cette mesure est applicable à partir de jeudi et pour une durée d'un an.

Cette annonce fait suite à un décret signé mercredi par Vladimir Poutine en représailles aux sanctions économiques occidentales contre Moscou accusé d'alimenter l'instabilité dans l'est de l'Ukraine.

Menace sur le survol du territoire

Dmitri Medvedev a en outre précisé que les avions des compagnies aériennes ukrainiennes ne seraient plus autorisés à transiter par la Russie.

Le gouvernement russe étudie une disposition similaire pour les vols des compagnies aériennes américaines et européennes à destination de l'Asie et du Pacifique, a-t-il ajouté.

ats/jgal

Publié Modifié

Les sanctions n'inquiètent pas Nestlé

Les sanctions occidentales décrétées contre la Russie ne devraient pas avoir d'impact sur les affaires de Nestlé. En effet, la majeure partie des produits fabriqués par le géant alimentaire vaudois dans ce pays sont vendus directement à la population indigène.

Lors d'une conférence téléphonique organisée jeudi dans le cadre de la publication des résultats semestriels du groupe, la cheffe des finances Wan Ling Martello a précisé que Nestlé surveille de près la situation en Ukraine et en Russie.

L'UE se réserve "le droit de prendre des mesures"

L'Union européenne a annoncé jeudi qu'elle se réserve "le droit de prendre des mesures" contre Moscou ce qu'elle qualifie de décision "clairement politique" des autorités russes.

Le porte-parole de la Commission a rappelé que les sanctions européennes à l'encontre de la Russie étaient quant à elles "directement liées à l'annexion illégale de la Crimée et à la déstabilisation de l'Ukraine".

"L'Union européenne reste déterminée à la désescalade de la situation en Ukraine", a-t-il dit.