Modifié le 08 août 2014 à 18:47

Israël reprend ses opérations militaires contre le Hamas

Reprise des bombardements à Gaza
Reprise des bombardements à Gaza L'actu en vidéo / 1 min. / le 08 août 2014
Israël a repris vendredi ses frappes contre le Hamas après la reprise des tirs de roquettes de la bande de Gaza à l'expiration du cessez-le-feu. L'Egypte appelle a reprendre les négociations.

"Ce matin, après la reprise des tirs de roquettes contre Israël, les forces armées ont ciblé des sites terroristes dans la bande de Gaza", a indiqué l'armée dans un communiqué, peu après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu lui ait ordonné de riposter vigoureusement aux nouvelles attaques de Hamas.

L'armée israélienne avait fait état un peu plus tôt d'un "tir de barrage" de plus d'une dizaine de roquettes sur Israël après l'expiration du cessez-le-feu avec le Hamas.

Au moins une roquette a été interceptée au-dessus d'Ashkelon (sud d'Israël), a-t-elle précisé. Trois tirs ont été revendiqués par le djihad islamique, l'allié du Hamas qui contrôle Gaza.

L'Egypte appelle à reprendre les négociations

En tant que médiateur, l'Egypte a appelé les deux parties à revenir négocier au Caire pour tenter de parvenir à un nouveau cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Les Palestiniens ont indiqué qu'ils étaient "prêts" à tenter de parvenir à un "accord final" avec Israël pour mettre fin à la guerre.

Le cessez-le-feu de 72 heures arraché mardi par l'Egypte n'a pas été prolongé vendredi, les deux ennemis s'en rejetant mutuellement la faute.

Lire aussi:Le président du CICR décrit une situation "sans précédent" à Gaza

agences/jgal

Publié le 07 août 2014 à 10:55 - Modifié le 08 août 2014 à 18:47

Lourd bilan pour "Bordure protectrice"

L'opération "Bordure protectrice" déclenchée le 8 juillet par Israël pour faire cesser les tirs de roquettes contre son territoire et détruire le réseau de tunnels servant au Hamas à s'infiltrer en Israël a tué 1890 Palestiniens, dont 430 enfants et adolescents, selon le ministère palestinien de la Santé. Selon l'Unicef, 73% des victimes sont des civils.

Côté israélien, 64 soldats et trois civils ont péri.