Modifié

Hors de contrôle, deux réservoirs en feu menacent d'exploser à Tripoli

Réservoirs de carburant en feu à Tripoli [RTS]
Réservoirs de carburant en feu à Tripoli / L'actu en vidéo / 1 min. / le 28 juillet 2014
Touché par des roquettes, deux réservoirs en feu contenant plus de 90 millions de litres de carburant risquent de provoquer des dégâts sur plusieurs kilomètres à Tripoli en cas d'explosion.

Le gouvernement libyen a annoncé lundi que la situation devenait "très dangereuse", avec un deuxième réservoir de carburant en feu: "La situation devient très dangereuse, après le déclenchement d'un incendie sur un deuxième réservoir de dérivés de pétrole", a prévenu le gouvernement, mettant en garde contre "une catastrophe humaine et environnementale".

Un premier incendie avait été déclenché dimanche soir par l'explosion d'une roquette sur un réservoir. Les réservoirs contiennent au total plus de 90 millions de litres de carburant.

Appel à évacuer

Les pompiers tentaient depuis dimanche soir de venir à bout du feu avec des moyens limités. Mais les combats à proximité les ont contraint à quitter les lieux définitivement, rendant la situation "incontrôlable".

Les réservoirs sont situés sur la route de l'aéroport, théâtre depuis le 13 juillet de combats entre milices rivales. Le ministère du Gaz et du Pétrole a appelé de son côté les Tripolitains habitant près des réservoirs à quitter immédiatement la zone.

agences/fxl

Publié Modifié

Incendie "hors de contrôle"

Le porte-parole de la Compagnie nationale libyenne de pétrole a indiqué lundi à l'AFP que l'incendie qui ravageait deux immenses réservoirs de carburant à Tripoli était désormais "hors de contrôle", en raison des combats à proximité, appelant la communauté internationale à l'aide.

"Les pompiers ont quitté le site définitivement. La situation est désormais hors de contrôle", a déclaré Mohamed al-Hrari, appelant à une aide internationale.

Suisses appelés à quitter le pays

Face aux récents événements en Libye, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a actualisé ses conseils aux voyageurs. Il recommande aux Suisses s'y trouvant de quitter le pays, "pour autant qu'il soit possible et sûr de le faire", l'aéroport de Tripoli étant fermé.

Plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la France et l'Italie, avaient déjà enjoint leurs ressortissants de quitter la Libye, où un convoi de l'ambassade britannique a été attaqué dimanche, dans un contexte de recrudescence des violences.