Modifié le 28 juillet 2014 à 22:15

Nouvelles attaques meurtrières à Gaza après une courte trêve

Des soldats israéliens se reposant sur un char ce lundi.
L'ONU exige un cessez-le-feu immédiat à Gaza Le 12h30 / 1 min. / le 28 juillet 2014
Une trêve fragile entre Israël et le Hamas a été ternie lundi par des violences sporadiques meurtrières à Gaza, malgré les appels de l'ONU et des Etats-Unis à un cessez-le-feu durable.

Entamée dimanche soir, une trêve non déclarée entre Israël et le Hamas ne s'est pas poursuivie lundi, au premier jour de la fête musulmane de l'Aïd el-Fitr marquant la fin du ramadan. Au moins dix Palestiniens, dont trois enfants, ont été tués lundi soir dans une série de frappes israéliennes sur la bande de Gaza, ont indiqué les services d'urgence locaux.

Quatorze Palestiniens ont été tués plus tôt dans la journée par des tirs israéliens dans la bande de Gaza.

Missile sur un hôpital

Par ailleurs, un missile israélien est tombé lundi après-midi dans l'enceinte de l'hôpital Chifa dans la ville de Gaza, sans faire de victime, selon des sources concordantes.

En outre, cinq soldats israéliens ont été tués lundi dans des combats.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a estimé lundi que la déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à l'unanimité à un "cessez-le-feu humanitaire immédiat et sans conditions" à Gaza, ne répondait pas aux "exigences sécuritaires" d'Israël.

agences/fxl

Publié le 28 juillet 2014 à 05:44 - Modifié le 28 juillet 2014 à 22:15

Plus de 1070 morts

Depuis le début de la guerre le 8 juillet, plus de 1050 Palestiniens ont été tués, selon les secours palestiniens. Trois morts sur quatre sont des civils, selon l'ONU.

Côté israélien, l'armée a perdu 43 soldats. En outre, trois civils ont été tués par des roquettes, dont un immigré thaïlandais.

Hôpitaux attaqués, l'OMS consternée

L'OMS s'est déclarée lundi consternée par la poursuite des attaques contre les hôpitaux, le personnel de santé et les ambulances à Gaza.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) avait déjà condamné dimanche la série d’attaques "extrêmement alarmantes contre des travailleurs humanitaires, des ambulances et des hôpitaux", rappelant que "ces actes sont des violations graves du droit de la guerre".

Israël doit être prêt à une "longue campagne"

Israël doit être prêt à une "longue campagne" à Gaza, a prévenu lundi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans une allocution télévisée, après une nouvelle journée sanglante dans le territoire palestinien et le sud d'Israël.

"Nous devons être prêts à une longue campagne jusqu'à ce que notre mission soit remplie", a affirmé le Premier ministre. "On ne terminera pas cette opération sans avoir neutralisé les tunnels" qui servent au mouvement palestinien Hamas pour attaquer Israël, a souligné Benjamin Netanyahu.