Modifié le 22 août 2014 à 09:22

Le Hamas revendique des tirs de roquettes après la trêve

Scènes de désolation à Gaza
Scènes de désolation à Gaza L'actu en vidéo / 1 min. / le 26 juillet 2014
Le mouvement islamiste palestinien Hamas a revendiqué samedi soir le tirs de sept roquettes vers Israël, rejetant une prolongation de la trêve humanitaire dans la bande de Gaza.

Le Hamas a revendiqué samedi soir le tirs de sept roquettes vers Israël, dont deux vers Tel Aviv, rejetant de facto une prolongation de la trêve humanitaire dans la bande de Gaza qui a expiré samedi à 20h (19h en Suisse).

L'armée israélienne, qui avait accepté une prolongation jusqu'à minuit, avait auparavant annoncé trois tirs de roquettes survenus après des tirs de mortiers. "Les terroristes ont choisi d'utiliser la fenêtre humanitaire à Gaza", affirmé l'armée dans un communiqué. 

Plus de 1000 morts

Plus de 1000 Palestiniens, en grande majorité des civils, ont été tués depuis le début le 8 juillet des opérations destinées anéantir les capacités militaires du Hamas, qui contrôle Gaza. On dénombre aussi quelque 6000 blessés. Quarante soldats israéliens sont tombés au combat. Les roquettes ont aussi tué trois civils en Israël.

L'Unicef a évoqué vendredi un bilan d'au moins 192 enfants tués à Gaza durant le conflit et l'Agence pour l'aide aux réfugiés de Palestine (UNRWA) a fait état de plus de 160'000 Palestiniens réfugiés dans ses bâtiments.

La galerie photo des destructions:

afp/fxl

Publié le 26 juillet 2014 à 08:11 - Modifié le 22 août 2014 à 09:22

Appel diplomatique à une prolongation de la trêve

Les ministres des Affaires étrangères des Etats-Unis, du Qatar, de Turquie et de plusieurs pays européens, réunis à Paris, ont appelé samedi à prolonger le cessez-le-feu à Gaza entre Israël et le Hamas pour "24 heures renouvelables".

Outre Laurent Fabius et le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, ont participé à la réunion leurs homologues de Grande-Bretagne, d'Allemagne, d'Italie, de Turquie et du Qatar et un représentant de l'Union européenne. Mais, outre des appels à prolonger la trêve, la rencontre de Paris n'a débouché sur aucune annonce concrète.

Les ministres des Affaires étrangères d'Israël, de Palestine, et de l'Egypte, pays qui a oeuvré en faveur du cessez-le-feu, n'ont pas participé à cette rencontre.

Heurts à Paris lors d'une manifestation pro-Palestine

Une quarantaine de personnes au moins ont été interpellées samedi à Paris en marge d'une manifestation propalestinienne qui avait été interdite. Environ 5000 personnes s'étaient réunies sur la place de la République malgré l'interdiction du Conseil d'Etat. Certaines d'entre elles ont lancé des cannettes en direction des forces de l'ordre qui ont répliqué en faisant usage de gaz lacrymogènes.

Par ailleurs, près de 10'000 personnes ont manifesté samedi à Londres, demandant "la fin du massacre à Gaza". Plusieurs milliers de personnes ont également protesté à New York.