Modifié

Israël rejette la proposition américaine de cessez-le-feu à Gaza

Le Premier ministre avec le ministre de la sécurité en avril dernier. [Sebastian Scheiner - Reuters]
Le Premier ministre avec le ministre de la sécurité en avril dernier. [Sebastian Scheiner - Reuters]
Le cabinet de sécurité israélien a rejeté vendredi la proposition de cessez-le-feu américaine tout en acceptant une trêve de 12h, alors que le nombre de morts en deux semaines dépasse 850.

Les efforts en vue d'arriver à un cessez-le-feu à Gaza se sont intensifiés vendredi, mais sans résultat. "Le cabinet de sécurité a rejeté à l'unanimité la proposition de cessez-le-feu, en l'état, du secrétaire d'Etat américain John Kerry", a indiqué la chaîne de télévision publique israélienne.

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu aurait exigé que l'armée israélienne puisse poursuivre pendant la trêve la destruction des "tunnels d'attaque" creusés par le Hamas.

Bref cessez-le-feu

Israël aurait néanmoins accepté un cessez-le-feu unilatéral de 12 heures, dès samedi matin. Au même moment s'ouvrira à Paris une réunion entre les ministres des Affaires étrangères américain, qatari, turc, français, britannique, italien et allemand visant à trouver une solution plus durable.

Le Hamas exige une levée du blocus en vigueur depuis 2006. "Nous ne voulons plus être la plus grande prison du monde", a tonné le chef en exil du mouvement palestinien à la BBC.

En Cisjordanie occupée, deux Palestiniens ont été tués vendredi lors de heurts mêlant musulmans, colons et armée.

agences/bri/asch

Publié Modifié

Manifestations propalestiniennes

En Iran vendredi, des centaines de milliers de personnes ont manifesté à Téhéran en solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

En Jordanie, quelque 2000 Palestiniens ont manifesté à Amman et ailleurs.

A Berlin, 1000 personnes ont manifesté dans le calme contre l'opération militaire israélienne.

La manifestation propalestinienne prévue samedi à Paris a été interdite par la préfecture de police pour des raisons sécuritaires. L'avocat des organisateurs de la manifestation a saisi la justice, mais son recours a été rejeté.

Plus de 850 Palestiniens tués

Les bombardements israéliens ont tué 850 Palestiniens, dont une majorité de civils, depuis le début de l'opération "Bordure protectrice" le 8 juillet. Côté israélien, 35 militaires, deux civils et un Thaïlandais ont été tués.

D'après les médias israéliens, l'aviation a largué 3000 tonnes de bombes sur l'enclave. Au moins 2655 maisons ont été entièrement détruites ou gravement endommagées, selon l'ONU. Les bombardements ont frappé 116 écoles et 18 centres de santé.

Le ministre palestinien du Logement évalue à 800 millions de dollars (724 millions de fr.) le coût de la reconstruction, soit le budget annuel de la bande de Gaza.

Appel à une "pause humanitaire"

"Nous lançons un appel à un cessez-le-feu humanitaire pour l'Aïd al Fitr, pendant une période de sept jours", a dit le chef de la diplomatie égyptienne avec le secrétaire général de l'ONU et le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Ban Ki-moon a suggéré que la trêve de sept jours soit précédée d'une pause de combats de 12h.