Modifié le 25 juillet 2014 à 21:17

L'épave de l'avion d'Air Algérie retrouvée "désintégrée" au Mali

L'avion disparu est un MD-83 loué par Air Algérie à Swiftair.
L'épave de l'avion d'Air Algérie retrouvée au Mali Le Journal du matin / 1 min. / le 25 juillet 2014
L'avion d'Air Algérie disparu avec 116 personnes à bord peu après son décollage jeudi de Ouagadougou, au Burkina Faso, a été retrouvé dans le nord du Mali, dans un "état désintégré".

L'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi avec au moins 116 personnes à bord, parmi lesquelles une cinquantaine de Français et une Suissesse, a été localisé dans la région de Gossi (nord du Mali) dans un "état désintégré", a indiqué l'Elysée dans la nuit de jeudi à vendredi.

La présidence française assure que l'épave est bien celle de l'avion d'Air Algérie. "L'appareil a été clairement identifié malgré son état désintégré", souligne le communiqué de l'Elysée.

Détachement militaire

Un détachement militaire français a été envoyé sur le lieu du crash pour sécuriser le site. Le président malien Ibrahim Boubacar Keita doit se rendre sur les lieux du crash vendredi, d'après la télévision malienne.

Selon la compagnie Air Algérie, l'avion avait décollé de Ouagadougou avec plus de 110 passagers et six membres d'équipage à destination d'Alger dans la nuit de mercredi à jeudi. Il avait disparu des écrans radar cinquante minutes après son décollage.

agences/mre/pym/fb

Publié le 24 juillet 2014 à 11:10 - Modifié le 25 juillet 2014 à 21:17

51 Français et une Suissesse à bord

Selon une liste donnée par Air Algérie, l'avion transportait 51 Français. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé la présence d'une Suissesse à bord de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi.
La liste provisoire:

- 50 Français
- 24 Burkinabés
- 8 Libanais
- 6 Algériens
- 5 Canadiens
- 4 Allemands
- 2 Luxembourgeois
- 1 Malien
- 1 Suissesse
- 1 Belge
- 1 Nigérien
- 1 Camerounais
- 1 Ukrainiens
- 1 Roumain

Equipage espagnol

Les six membres d'équipage de l'avion sont tous de nationalité espagnole, a annoncé à Madrid le syndicat des pilotes de ligne Sepla.

Les lieux de la découverte de l'épave