Modifié le 19 juillet 2014 à 22:03

Au moins 46 Palestiniens tués par l'armée israélienne dans la bande de Gaza

Les frappes israéliennes se poursuivent sur Gaza.
Quelles sont les solutions politiques? Interview d'Yves Besson, ancien diplomate suisse Forum / 5 min. / le 19 juillet 2014
Le conflit israélo-palestinien a provoqué samedi la mort de 46 Palestiniens, deux militaires israéliens et un Bédoin, alors que des milliers de personnes pro-palestiniennes ont manifesté en Europe.

Au moins 46 Palestiniens, dont trois enfants, ont péri samedi dans des frappes israéliennes contre la bande de Gaza. Côté israélien, deux soldats ont été tués par un commando palestinien qui s'était infiltré en Israël via un tunnel depuis Gaza et un Bédouin a été tué par une roquette tirée de Gaza.

Le nombre total de morts en douze jours d'offensive devient ainsi de 342 palestiniens, 3 militaires israéliens et deux civils israéliens.

Plusieurs enfants

Dans le détail, un enfant de six ans est mort après un raid à Beit Lahiya, dans le nord de l'enclave palestinienne. Deux fillettes de deux et six ans ont péri dans une frappe à Beit Hanoun (nord).

Par ailleurs, une frappe a par ailleurs tué sept personnes, dont une femme, à la sortie d'une mosquée de Khan Younès (sud). A l'est de cette même ville, cinq cadavres ont été découverts dans les décombres d'une maison bombardée durant la nuit.

Nouveaux accrochages

De nouveaux accrochages ont éclaté en milieu de journée entre l'armée israélienne et des activistes palestiniens à la frontière, selon le ministre israélien de la Sécurité publique.

agences/rber

Publié le 19 juillet 2014 à 07:59 - Modifié le 19 juillet 2014 à 22:03

Affrontements à Paris

A Paris, plusieurs centaines de personnes sont descendues dans la rue pour exprimer leur soutien au peuple palestinien dans le cadre d'une manifestation interdite. Des heurts ont eu lieu quand les forces de l'ordre ont voulu stopper le cortège dans le quartier de Barbès. A 19h00, 38 personnes avaient été interpellées. Trois policiers ont été blessés.

A Londres, "des dizaines de milliers de personnes" se sont rassemblées, selon Palestine Solidarity Campaign.

A Bruxelles, ils étaient aussi des milliers.

A Genève, plus de 300 personnes se sont rassemblées samedi après-midi sur la Place des Nations en solidarité avec le peuple palestinien.

Rencontre entre Mahmoud Abbas et l'exilé Khaled Mechaal

Le président palestinien Mahmoud Abbas doit rencontrer dimanche le chef en exil du Hamas Khaled Mechaal à Doha pour parler d'une trêve à Gaza.

Le Hamas a par ailleurs remis ses conditions de trêve à l'Egypte, au Qatar, à la Turquie et à la Ligue arabe. Pour la première fois, Mahmoud Abbas, chef de l'Autorité palestinienne qui administre les zones autonomes de Cisjordanie, est publiquement cité comme partie prenante du processus par le Hamas, au pouvoir à Gaza. Le secrétaire général de l'OLP, dirigée par M. Abbas, a entériné les demandes.

Ban Ki-moon à Gaza attendu

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a annoncé une visite samedi dans la région.

Il a pris cette initiative pour "montrer sa solidarité avec les Israéliens et les Palestiniens et les aider, en coordination avec les acteurs régionaux et internationaux, à mettre fin à la violence et à trouver une solution" au conflit, a indiqué devant le Conseil de sécurité le secrétaire général adjoint pour les affaires politiques, Jeffrey Feltman.