Modifié le 09 juillet 2014 à 09:10

Au moins 29 morts dans des raids aériens israéliens sur la bande de Gaza

Israel durcit le ton contre le Hamas
Israël durcit le ton contre le Hamas L'actu en vidéo / 1 min. / le 08 juillet 2014
Au moins 29 Palestiniens ont été tués et une centaine d'autres blessés mardi dans des raids lancés contre le Hamas sur la bande de Gaza par Israël, alors que des explosions ont retenti à Jérusalem.

Au moins 29 Palestiniens, dont deux enfants, ont été tués mardi à Gaza et une centaine d'autres blessés dans une vaste offensive israélienne, faisant craindre un conflit généralisé entre le Hamas islamiste et Israël qui se dit prêt à une attaque terrestre contre le territoire palestinien.

Face à l'ampleur de l'attaque, le Hamas a assuré que "tous les Israéliens" étaient désormais "des cibles légitimes".

Escalade de violences

Depuis lundi à minuit, l'aviation israélienne a effectué des dizaines de raids sur l'enclave palestinienne, contrôlée par le Hamas. L'opération a été déclenchée à la suite de dizaines de tirs de roquettes contre le sud d'Israël, qui ont été revendiqués par les Brigades Ezzedine al-Qassam, après la mort de cinq des leurs dans de précédents bombardements.

Ces violences, déclenchées par l'enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie suivi de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif la semaine dernière, sont les plus graves depuis novembre 2012.

afp/mre

Publié le 08 juillet 2014 à 14:00 - Modifié le 09 juillet 2014 à 09:10

Sirènes d'alerte et explosions à Jérusalem

Trois violentes explosions ont secoué Jérusalem mardi soir, peu après que les sirènes eurent retenti dans la ville.

Les sirènes ont retenti aux alentours de 21h00. Puis au moins quatre éclairs ont déchiré le ciel dans le sud-ouest de Jérusalem au moment où se sont produites les explosions.

La branche armée du mouvement islamiste Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué ces tirs de roquettes contre Jérusalem, mais aussi contre les villes de Tel-Aviv et de Haïfa.

Les inquiétudes de Washington

Les Etats-Unis ont condamné mardi les tirs de roquettes lancés depuis Gaza contre Israël, se disant toutefois inquiet pour les civils des deux côtés.

Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a également pressé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de maintenir un canal de communication avec les Palestiniens, afin de résoudre la crise déclenchée par le meurtre de trois adolescents israéliens et d'un jeune Palestinien.

L'armée israélienne envisage une offensive terrestre

"L'armée prépare une série d'options, y compris une invasion ou une offensive terrestre", contre l'enclave palestinienne, contrôlée sur le plan sécuritaire par le mouvement islamiste Hamas, a déclaré un haut responsable israélien sous le couvert de l'anonymat.

Un autre responsable a déclaré que l'armée avait reçu des instructions "pour préparer les différentes alternatives militaires pour être prête le cas échéant".

Par ailleurs, Israël a autorisé le rappel de 40'000 réservistes en prévision d'une possible offensive terrestre contre la bande de Gaza, ont rapporté mardi des médias israéliens.