Publié

Le groupe nationaliste corse FLNC annonce vouloir déposer les armes

Des membres du FLNC photographiés en 1998, lors d'une annonce de fin de trêve. [Keystone]
Des membres du FLNC photographiés en 1998, lors d'une annonce de fin de trêve. [Keystone]
Le groupe nationaliste Front de libération nationale de la Corse (FLNC) a annoncé mercredi son intention de déposer les armes et de sortir "progressivement de la clandestinité".

Le FLNC, créé en 1976 et militant pour l'indépendance de l'île, "a décidé, unilatéralement, d'enclencher un processus de démilitarisation et une sortie progressive de la clandestinité (...), sans préalable et sans équivoque aucune", a-t-il indiqué dans un communiqué authentifié par le mensuel "Corsica".

Le groupe nationaliste ajoute qu'à compter de la parution du communiqué, les membres de l'organisation "récusent toute paternité d'actions militaires sur le territoire corse et français".

"Espoir"

Les auteurs saluent les dernières résolutions de l'Assemblée de Corse, dont le vote d'un statut de résident, destiné à enrayer la spéculation foncière et immobilière. "Il s'agit d'un pas courageux, plein d'espoir et confiant en l'avenir de notre peuple" et il contribue à "tracer les contours d'une solution politique", ajoute le texte.

Le groupe séparatiste lance un appel aux élus insulaires pour "l'instauration d'un nouveau statut négocié avec l'Etat français", ainsi que le "règlement de la question des prisonniers et recherchés politiques".

ats/mre

Publié