Modifié le 18 juin 2014 à 13:44

En marge des matches, les manifestations se poursuivent au Brésil

Heurts lors de l evacuation d un campement au Bresil
Heurts lors de l'évacuation d'un campement d'opposants au Brésil L'actu en vidéo / 1 min. / le 18 juin 2014
L'opposition continue de donner de la voix contre le Mondial au Brésil. Des heurts ont éclaté mardi lors de manifestations à Fortaleza ainsi que dans un campement d'opposants à Recife.

Une manifestation d'environ 300 personnes contre le Mondial a dégénéré en heurts avec la police mardi à Fortaleza, au nord-est du Brésil en marge du match Brésil-Mexique, a rapporté le site d'informations G1.

Des manifestants ont jeté des pierres vers la police antiémeute, qui a riposté par des tirs de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc et avec des canons à eau.

A Recife, des échauffourées ont fait au moins trois blessés, alors que la police tentait d'évacuer un campement d'opposants (voir vidéo).

Plus de journalistes que de manifestants

A Rio, 30 personnes encadrées par 250 policiers avaient répondu à l'appel d'une manifestation du même type. Les journalistes, brésiliens et étrangers, étaient plus nombreux que les manifestants.

Une autre manifestation a réuni sans incident 200 personnes à Belo Horizonte (centre-est).

De petites manifestations contre la facture du Mondial et pour l'amélioration des services publics, rassemblant en moyenne 200 personnes, ont lieu chaque jour en marge des matches du Mondial.

afp/kkub

Publié le 18 juin 2014 à 10:40 - Modifié le 18 juin 2014 à 13:44

Mouvement moins important qu'en 2013

Les manifestations actuelles sont toutefois sans commune mesure avec les rassemblements gigantesques qui avaient ébranlé le géant d'Amérique du sud l'an dernier à la même époque, en pleine Coupe des confédérations.