Modifié le 03 juillet 2014 à 15:16

Des dizaines de millions en jeu dans la guerre entre Nike et Adidas

Football - Coupe du Monde: les marques se livrent aussi bataille
Football / Coupe du Monde: les marques se livrent aussi bataille 19h30 / 2 min. / le 17 juin 2014
A côté de la compétition sportive, un Mondial parallèle se joue entre les sponsors. L'américain Nike investit massivement pour détrôner Adidas, marque reine du football. Les autres équipementiers n'ont que les restes.

Chaque jour jusqu'à la fin de la Coupe du monde, RTSinfo vous propose de découvrir des informations statistiques sur les joueurs et les équipes.

>>> Voir les statistiques sur les buts marqués, la taille des joueurs, les clubs et championnats où ils évoluent, les équipes les plus chères et Le cadet des joueurs du Mondial a 25 ans de moins que le senior et le jeu offensif de la Suisse.

Aujourd'hui: la guerre des sponsors

La marque Adidas est profondément liée au monde du football. Toutefois, depuis 20 ans, elle doit faire face à la puissance financière de Nike. Pour cette Coupe du monde 2014, le géant américain a même dépassé son rival: il sponsorise dix des 32 équipes présentes au Brésil - dont le Brésil, l'Angleterre et la France -, contre neuf seulement pour la société allemande (Espagne, Allemagne, Argentine, ...).

Et les investissements sont absolument gigantesques. Nike débourse pas moins de 166 millions de francs par an pour habiller ses dix équipes, dont plus de 50 millions pour la seule équipe de France, un record. Mais Adidas - qui débourse plus de 100 millions de francs par année - jouit d'une visibilité sans égale grâce à son (coûteux) partenariat avec la FIFA, récemment prolongé jusqu'en 2030.

Graphique: la guerre des sponsors de la Coupe du monde de football
Graphique: la guerre des sponsors de la Coupe du monde de football [ - ]

Des marques et des stars

Nike et Adidas font également la loi chez les stars du foot. Ainsi, près de neuf joueurs sur dix sont équipés de chaussures de l'une de ces deux marques, selon Football Boots DB: 381 pour le groupe américain (51,8%) et 268 pour la société allemande (36,4%). Puma fait pâle figure en équipant 51 joueurs seulement.

Graphique: Nike et Adidas dominent le marché des chaussures de foot
Graphique: Nike et Adidas dominent le marché des chaussures de foot [ - ]

Les marques jouent énormément sur l'aura des stars du Mondial pour promouvoir leurs chaussures. Nike peut ainsi compter sur le Portugais Cristiano Ronaldo (Mercurial), le Brésilien Neymar (Hypervenom) et l'Espagnol Andres Iniesta (Magista). Adidas, de son côté, mise sur l'Argentin Lionel Messi (Adizero) ou l'Allemand Mesut Özil (Predator).

Puma, de son côté, tente de se démarquer en proposant des chaussures bicolores bleu et rose comme les Evopower, portées par l'Italien Mario Balotelli ou encore le gardien suisse Diego Benaglio.

Graphique: Nike et Adidas dominent le marché des chaussures de foot
Graphique: Nike et Adidas dominent le marché des chaussures de foot [ - ]

dk

Publié le 17 juin 2014 à 18:43 - Modifié le 03 juillet 2014 à 15:16

Puma tente de sortir son épingle du jeu

Puma est la seule entreprise à réussir à tenir quelque peu la distance face à Nike et Adidas.

Grâce à un investissement de 45 millions par an, le groupe bavarois peut compter sur huit équipes, dont l'Italie (24,4 millions), la Suisse (6 millions) et plusieurs nations africaines.

Une marque suisse dans la course

Un petit équipementier suisse peu connu - Burrda Sport - fait aussi partie de la fête: la marque, détenue par un fonds d'investissement qatari, équipe la Belgique (4,9 millions par an).