Modifié le 02 juin 2014 à 08:34

Un Français soupçonné d'être le tireur de Bruxelles arrêté

Le Musée juif de Bruxelles.
Le Musée juif de Bruxelles. [ - Street View]
Un suspect a été arrêté vendredi à Marseille en possession d'armes semblables à celles utilisées lors de la fusillade au Musée juif de Bruxelles, le 24 mai, et d'une vidéo où il avoue les faits.

Un Français au "profil djihadiste" passé par la Syrie a été arrêté vendredi à Marseille, soupçonné d'être le tireur qui a abattu quatre personnes au Musée juif de Bruxelles le 24 mai.

Lors d'une conférence de presse, le procureur de Paris François Molins a pour sa part évoqué "un très fort faisceau d'indices graves et concordants".

Une vidéo de 40 secondes

Il a notamment énuméré le contenu des bagages du suspect: une Kalachnikov, un revolver du type de ceux utilisés pour les meurtres, de centaines de cartouches et une casquette semblable à celle que portait le tireur d'après les images de vidéosurveillance.

Les enquêteurs ont aussi retrouvé une vidéo de 40 secondes sur la carte mémoire extraite d'un appareil photo, où l'on voit l'homme s'exhiber avec ses deux armes et affirmer qu'il s'en est servi lors de la fusillade.

Les déclarations du procureur:

Le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles avait une vidéo
L'actu en vidéo - Publié le 01 juin 2014

Contrôle "inopiné"

Le suspect, originaire de Roubaix, dans le nord de la France, a passé depuis la fin 2012 plus d'un an en Syrie "où il semble avoir rejoint les rangs de groupes combattants" parmi les plus violents, comme l'Etat islamique de l'Irak et du Levant (EIIL), a expliqué le procureur de Paris.

Un drap blanc portant le nom de l'EIIL a aussi été retrouvé dans ses bagages, lors de son arrestation après un contrôle "inopiné" des douaniers vendredi à la mi-journée à la gare routière Saint-Charles à Marseille dans un autocar en provenance d'Amsterdam via Bruxelles.

Sa garde à vue peut durer 96 heures, donc jusqu'à mardi, voire 144 heures, jusqu'à jeudi, si les enquêteurs devaient invoquer une menace terroriste imminente.

Retour en images sur les événements qui ont suivi la fusillade:

afp/ptur/jgal

Publié le 01 juin 2014 à 09:29 - Modifié le 02 juin 2014 à 08:34

Meilleure coopération contre les djihadistes

Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a salué dimanche "l'avancée dans l'enquête sur la fusillade du Musée Juif de Belgique" et a réclamé une coopération européenne contre les djihadistes.

Elio di Rupo a demandé "un renforcement des dispositifs de suivi, de contrôle et de sanction des mouvements radicaux violents, en Belgique, mais également sur l'ensemble du territoire européen, afin d'éviter que de telles tragédies se reproduisent".

Il a également réclamé une "intensification de la collaboration entre les différents Etats Membres concernant les personnes qui partent combattre en Syrie et retournent ensuite dans leur pays".