Modifié le 26 mai 2014 à 08:00

Le pape François s'est recueilli face au mur israélien en Cisjordanie

Le pape François devant le mur israélien
Le pape François devant le mur israélien L'actu en vidéo / 1 min. / le 25 mai 2014
En Cisjordanie, étape la plus politique de son pèlerinage en Terre sainte, le pape François s'est recueilli devant le mur de séparation israélien et a appelé à mettre fin à une situation "inacceptable".

Le pape François a fait un arrêt imprévu dimanche dans la ville palestinienne de Bethléem devant la barrière de séparation édifiée par Israël en Cisjordanie. Il est descendu de sa voiture pour se recueillir quelques minutes au pied d'un mirador de ce haut mur de béton.

Le souverain pontife a comblé ses hôtes du jour en se félicitant des bonnes relations entre le Vatican et "l'Etat de Palestine".

Le pape invite à prier pour la paix

Le pape François a en outre invité les présidents palestinien et israélien, Mahmoud Abbas et Shimon Peres, à prier avec lui au Vatican pour la paix et mettre fin à une "situation inacceptable".

François rencontrera lundi à Jérusalem le président israélien et ce sera une occasion pour Shimon Peres d'"être plus précis" dans sa réponse à l'invitation à une prière pour la paix au Vatican, a affirmé dimanche soir le porte-parole du pape.

Rencontre avec le patriarche orthodoxe

La pape a également rencontré dimanche soir le patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomée à la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem, pour une célébration oecuménique empreinte de solennité et d'émotion en faveur de l'unité des chrétiens, point culminant de son pèlerinage sur le plan religieux.

agences/mre/hend

Publié le 25 mai 2014 à 08:49 - Modifié le 26 mai 2014 à 08:00

Musée juif de Bruxelles: "profond chagrin du pape"

Le pape François a exprimé à Tel Aviv son «profond chagrin» pour les victimes de l’attaque du Musée juif de Bruxelles, qui a fait quatre morts samedi à Bruxelles, en estimant qu’il ne devait « pas y avoir de place » pour l’antisémitisme.

«Je suis profondément attristé, mes pensées vont à ceux qui ont perdu leur vie dans l’attaque à Bruxelles. Je confie leur âme à Dieu», a déclaré le chef de l’Église catholique lors d’un discours à son arrivée en Israël.

Rencontre historique avec le patriarche Bartholomée

Le pape François a rencontré dimanche le patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomée à la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem, pour une rencontre oecuménique historique en faveur de l'unité des chrétiens, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les chefs catholique et orthodoxe venaient de signer une déclaration commune appelant à progresser dans le rapprochement entre leurs Eglises, près de dix siècles après le grand schisme qui les a séparées.

Pour le Vatican, cette cérémonie était le point culminant du pèlerinage bref mais dense du souverain pontife dans la région.