Modifié le 22 mai 2014 à 18:41

La grande majorité des repentis fiscaux français avaient un compte en Suisse

Le ministre français des Finances, Michel Sapin.
Le ministre français des Finances, Michel Sapin. [Christophe Ena - ]
Les autorités françaises ont indiqué jeudi que plus de 23'000 dossiers de repentis ayant des comptes bancaires à l'étranger ont été enregistrés. Parmi eux, 80% étaient cachés en Suisse.

Quelque 80% des plus de 23'000 dossiers de Français repentis ayant des comptes bancaires dissimulés à l'étranger concernaient des comptes cachés en Suisse, ont annoncé jeudi les autorités françaises. Dans 7% des cas, les avoirs étaient cachés au Luxembourg.

En outre, les 1260 dossiers traités ont déjà rapporté 764 millions d'euros -soit 625 millions de francs suisses- à l'Etat français, selon le ministre des Finances, Michel Sapin.

Dans le quotidien français Le Parisien, il estime par ailleurs qu'"en 2016 au plus tard, la question des comptes cachés en Suisse appartiendra au passé".

Des fraudeurs "passifs"

Selon Michel Sapin, les fraudeurs sont en majorité "passifs", dans la mesure où ils n'ont pas eux-mêmes placé cet argent à l'étranger mais en ont hérité. S'ils doivent payer les impôts et d'éventuelles pénalités de retard, le ministère des Finances dit rester clément avec eux.

afp/mac

Publié le 22 mai 2014 à 09:01 - Modifié le 22 mai 2014 à 18:41