Modifié le 16 mai 2014 à 07:59

Poutine prêt à couper le gaz à l'Europe si Kiev ne paie pas

209418295
Des installations gazières à Velke Kapusany en Slovaquie, près de la frontière avec l'Ukraine. [EPA/Ivan Fleischer - ]
Selon le Premier ministre slovaque, Vladimir Poutine se dit prêt à interrompre les livraisons de gaz à l'Europe si l'Ukraine ne règle pas sa facture.

Le président russe Vladimir Poutine s'est dit prêt à couper les livraisons de gaz à l'Europe via l'Ukraine si Kiev ne paie pas sa facture, a déclaré le Premier ministre slovaque Robert Fico jeudi à Bratislava.

"Aujourd'hui, plusieurs pays membres de l'UE, dont la Slovaquie, ont été informés par le président Poutine qu'il n'y aura pas de livraisons à l'Europe si l'Ukraine ne paie pas sa facture d'ici au 1er juin", a déclaré Robert Fico à la presse.

Critiques "infondées"

Vladimir Poutine a déclaré jeudi que la Russie n'avait reçu aucune "proposition concrète" de l'UE concernant les paiements de l'Ukraine pour les livraisons de gaz russe, l'appelant à une implication "plus active".

L'UE juge ses critiques "infondées":  le commissaire européen à l'Energie, Gunther Oettinger, et le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, doivent se rencontrer lundi à Berlin pour décider d'une nouvelle rencontre tripartite sur la sécurité de l'approvisionnement de l'UE et de l'Ukraine.

 ats/pym

Publié le 15 mai 2014 à 19:17 - Modifié le 16 mai 2014 à 07:59

Un tiers des électeurs de l'Est prêts à voter

Seul un tiers des électeurs de l'Est russophone de l'Ukraine en proie à une insurrection séparatiste sont prêts à participer à la présidentielle du 25 mai, selon un sondage publié jeudi.

Pas de demande de rattachement de Donetsk

La Russie n'a reçu aucune demande officielle de rattachement à son territoire de la part de la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a déclaré jeudi un porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Les séparatistes pro-russes de Donetsk et de Louhansk affirment que les habitants de ces deux régions ukrainiennes se sont massivement prononcés pour un droit à l'autodétermination lors de référendums organisés dimanche.