Modifié le 14 mai 2014 à 20:20

Une explosion dans une mine fait plus de 230 morts en Turquie

Les proches des mineurs attendent que ceux-ci soient extraits par les secours de la mine de charbon de Soma en Turquie.
Les proches des mineurs attendent que ceux-ci soient extraits par les secours de la mine de charbon de Soma en Turquie. [Cem Oksuz / Anadolu Agency - ]
Le bilan de l'incendie mardi soir dans une mine de charbon de l'ouest de la Turquie a grimpé à 232 morts mercredi, selon les autorités. Environ 400 mineurs sont par ailleurs encore bloqués sous terre.

L'incendie dans une mine de charbon de l'ouest de la Turquie a fait mardi au moins 232 morts et 75 blessés, selon un nouveau bilan annoncé par le gouvernement turc mercredi. Celui-ci a annoncé un deuil national de trois jours en raison de la catastrophe.

Quelque 400 mineurs sont toujours coincés sous terre et "les espoirs de retrouver des survivants s'amenuisent", a fait savoir le ministre de l'Energie. Mais six d'entre eux ont pu être retirés vivants des décombres.

Au moment de l'explosion, 787 employés se trouvaient dans la mine de Soma, dans la province de Manisa, à 120 km au nord-est d'Izmir. Plus de 80 mineurs ont aussi été blessés.

Un court-circuit

"On injecte de l'oxygène dans la mine, mais le feu fait toujours rage. On parle d'un court-circuit, mais il se peut aussi que le charbon se soit enflammé", a déclaré le dirigeant d'un syndicat. L'incendie a été provoqué par un court-circuit dans un transformateur.

agences/sbad

Publié le 13 mai 2014 à 18:13 - Modifié le 14 mai 2014 à 20:20

Le Premier ministre attendu

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annulé un déplacement prévu mercredi en Albanie.

Il est attendu sur place dans la journée, ont annoncé ses services.

Un drame similaire en 1992

La pire catastrophe minière de l'histoire de la Turquie s'est produite en 1992.

Un coup de grisou avait fait 263 morts dans la province de Zonguldak, sur les bords de la mer Noire.

Conditions de sécurité remises en cause

Le journaliste turc Abdullah Bozkurt du quotidien Today's Zaman déplore les conditions de sécurité des mines en Turquie. Celles-ci sont régulièrement violées par les propriétaires de mines sans qu'ils n'écopent jamais de graves sanctions, alors que des gens sont régulièrement blessés ou tués.

Dans le tweet ci-dessous, il avance certaines preuves: 85 violations des conditions de sécurité auraient été constatées pour une amende de seulement de 21'000 dollars au total. Une motion a été déposée au Parlement turc pour réclamer une enquête.




Manisa, dans l'ouest de la Turquie