Modifié le 07 mai 2014 à 22:58

Vladimir Poutine s'engage vers la désescalade en Ukraine

Vladimir Poutine promet un retrait de ses troupes de la frontière ukrainienne
Vladimir Poutine promet un retrait de ses troupes de la frontière ukrainienne 19h30 / 1 min. / le 07 mai 2014
Le président russe Vladimir Poutine a demandé mercredi aux pro-Russes de reporter leur référendum sur l'indépendance de la république autoproclamée de Donetsk, après un entretien avec Didier Burkhalter.

Vladimir Poutine a annoncé mercredi le retrait des troupes russes de la frontière avec l'Ukraine, au terme d'une rencontre avec le président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter.

L'Otan avait estimé fin avril que 40'000 soldats russes étaient stationnés proches de l'Ukraine.

>> Lire: L'Otan et Washington "sans preuves" du retrait russe de la frontière ukrainienne

Report du référendum demandé

Le président russe a également demandé aux séparatistes pro-russes en Ukraine de reporter le référendum prévu le 11 mai sur la "déclaration d'indépendance" de la République autoproclamée de Donetsk. Il souhaite que ce report permette de créer "les conditions nécessaires au dialogue".

Les pro-Russes de la région de Donetsk ont déclaré qu'ils se réuniraient jeudi pour examiner l'appel de Vladimir Poutine.

Burkhalter a présenté une feuille de route pour la désescalade

"C'est le moment d'entrer dans une logique de désescalade et de reconstruction" a estimé Didier Burkhalter à Moscou. Le président suisse a présenté au chef d'Etat russe une feuille de route résumée en quatre points: "cessez-le-feu, désarmement, dialogue et élections". "Il n'y a aucun intérêt à voir l'Ouest et l'Est s'affronter. Il s'agit de coopérer", a-t-il encore ajouté.

Didier Burkhalter compte soumettre ce document aux quatre signataires de l'accord de Genève du 17 avril (Etats-Unis, Union européenne, Ukraine et Russie) dès mercredi soir.

ats/sbad

Publié le 07 mai 2014 à 14:57 - Modifié le 07 mai 2014 à 22:58

La Russie "vend du vent", selon Kiev

"Vladimir Poutine, vendre du vent, cela ne vous va pas, vous êtes président d'un grand pays", a lancé le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk

"Il aurait été bon que le président russe soit informé qu'aucun référendum n'a été prévu en Ukraine le 11 mai", a-t-il poursuivi. "Si les terroristes et les séparatistes soutenus par la Russie ont reçu l'ordre de reporter ce qui n'a pas été prévu, ce sont leurs règlements de comptes internes", a-t-il assuré.

"Je suis un peu étonné du fait que la question ukrainienne ait été débattue à Moscou sans l'Ukraine, les Etats-Unis et l'Union européenne", s'est étonné le chef du gouvernement ukrainien.