Modifié le 05 mai 2014 à 13:29

Didier Burkhalter à Moscou le 7 mai pour faire baisser la tension

L'OSCE reste un "élément de la solution" à la crise ukrainienne, a affirmé Didier Burkhalter.
Didier Burkhalter va tenter d'ouvrir un dialogue entre Kiev et Moscou Le Journal du matin / 1 min. / le 05 mai 2014
Le Kremlin a annoncé dimanche que le président de l'OSCE effectuera cette visite dans le cadre "d'efforts internationaux", alors que Berlin a plaidé en faveur d'une deuxième conférence de Genève.

Le président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter, se rendra mercredi 7 mai à Moscou. Il s'agit de tenter de faire baisser la tension dans la crise ukrainienne.

Didier Burkhalter, qui assure la présidence tournante de l'OSCE, "effectuera cette visite dans le cadre d'efforts internationaux", a indiqué le Kremlin dans un communiqué publié à l'issue d'un entretien téléphonique de Vladimir Poutine avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Rencontre avec Poutine

Le DFAE a confirmé que Didier Burkhalter rencontrera le président Poutine "pour discuter de la situation en Ukraine et des moyens diplomatiques à mettre en oeuvre pour stopper l'escalade de la violence."

"L’OSCE est convaincue qu’il faut relancer les efforts en vue de la concrétisation de l’accord de Genève", poursuit le DFAE, précisant que "les contacts à haut niveau s’inscrivent dans cette perspective, la rencontre avec Vladimir Poutine étant un élément de cette stratégie."

ats/lan

Publié le 04 mai 2014 à 20:02 - Modifié le 05 mai 2014 à 13:29

Nouvelle conférence de Genève?

Dans le même temps, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a plaidé dimanche en faveur d'une deuxième conférence de Genève afin de tenter de sortir de la crise en Ukraine, dans un entretien à la télévision publique allemande ARD.