Modifié le 04 mai 2014 à 09:22

Les 7 observateurs de l'OSCE libérés sont arrivés à Berlin

L'avion du gouvernement allemand transportait sept observateurs étrangers, quatre Allemands, un Danois, un Tchèque et un Polonais.
L'avion du gouvernement allemand transportait sept observateurs étrangers, quatre Allemands, un Danois, un Tchèque et un Polonais. [AP Photo/Axel Schmidt - ]
Les inspecteurs militaires de l'OSCE qui étaient détenus par des insurgés pro-russes depuis plus d'une semaine à Slaviansk, dans l'est de Ukraine, sont arrivés samedi soir à Berlin.

Les sept inspecteurs militaires de l'OSCE prisonniers des insurgés pro-russes depuis huit jours à Slaviansk ont retrouvé leur liberté samedi. Ils sont arrivés dans la soirée à Berlin.

"Imaginez-vous qu'hier soir nous étions encore au milieu des échanges de coups de feu (et ce soir) nous avons revu nos familles, nous n'aurions jamais cru cela possible", a déclaré visiblement ému le colonel allemand Axel Schneider, chef de la mission de l'Organisation de sécurité et de coopération européenne.

"On ne nous a pas maltraités", a assuré à Kiev le colonel d'état-major ukrainien Igor Tourovski.

Un émissaire russe mobilisé

"Comme je le leur avais promis, nous avons fêté mon anniversaire hier et ils sont partis. Comme je l'ai dit, ils étaient mes invités", a déclaré le chef des séparatistes de Slaviansk, Viatcheslav Ponomariov.

Certains des inspecteurs lors d'une conférence de presse le 27 avril dernier.
Certains des inspecteurs lors d'une conférence de presse le 27 avril dernier. [Igor Kovalenko - ]

L'arrivée de l'émissaire russe Vladimir Loukine vendredi sur place a permis de faire avancer la situation, a précisé le leader pro-russe. Cet homme avait été mobilisé à l'initiative du secrétaire général du Conseil de l'Europe.

Kiev avait lancé son offensive à Slaviansk vendredi en partie en raison de la détention de ces Européens.

Lire: Les forces ukrainiennes ont repris le contrôle d'une tour de télévision et Un incendie criminel en marge de heurts à Odessa fait 31 morts

agences/bri

Publié le 03 mai 2014 à 10:00 - Modifié le 04 mai 2014 à 09:22

Le soulagement

Le président de la Confédération Didier Burkhalter a, en tant que président de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), exprimé sa gratitude à tous les Etats ayant travaillé à cette libération.

Les ministres allemands des Affaires étrangères et de la Défense se sont dits "heureux et soulagés".

"La priorité doit maintenant aller à la désescalade de la violence sur le terrain, à la préparation de l'élection présidentielle du 25 mai prochain et à la réforme constitutionnelle", a indiqué Paris.

Qui sont ces personnes libérées?

L'équipe était composée de huit étrangers et de quatre Ukrainiens.

Les huit étrangers étaient des observateurs de l'OSCE. Il s'agissait de quatre Allemands, d'un Danois, d'un Tchèque, d'un Suédois et d'un Polonais.

Le Suédois avait déjà été libéré dimanche pour des raisons de santé.

Ils avaient été arrêtés il y a 8 jours alors qu'ils participaient à une mission de vérification militaire. Ils avaient été accusés d'espionnage.