Modifié le 04 mai 2014 à 09:35

Larmes et colère à Odessa après la mort de dizaines de pro-Russes

Ukraine: l'UE demande une enquête indépendante sur les violences survenues à Odessa
Ukraine: l'UE demande une enquête indépendante sur les violences survenues à Odessa 19h30 / 2 min. / le 03 mai 2014
Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Odessa, port du sud de l'Ukraine, après un incendie criminel qui a coûté la vie à des dizaines de militants pro-russes.

Plusieurs milliers de personnes, majoritairement hostiles au pouvoir de Kiev, se sont rassemblées samedi sur la place Koulikove Pole à Odessa pour rendre hommage aux victimes de l'incendie et crier leur colère.

Des dizaines de pro-Russes ont péri la veille dans un incendie provoqué par des affrontements avec des partisans de l'Ukraine unie. Le bilan exact n'est pas connu: selon la police locale, 42 personnes sont mortes au total vendredi, journée aussi marquée par des affrontements.

Bâtiment cerné

Un autel de fortune a été installé devant la monumentale bâtisse.

Plusieurs centaines de membres des forces de l'ordre cernent le bâtiment aux vitres cassées, façades noircies, portes et fenêtres défoncées. Un échafaudage de fortune monté pour tenter d'offrir une échappatoire aux prisonniers des flammes et de la fumée se dégage encore sur place.

Le président ukrainien Olexandre Tourtchinov a décrété un deuil national de deux jours (samedi et dimanche).

Lire aussi: Un incendie criminel en marge de heurts à Odessa fait 31 morts

agences/lan

Publié le 03 mai 2014 à 08:28 - Modifié le 04 mai 2014 à 09:35

Combats dans plusieurs villes

A Slaviansk et la ville voisine de Kramatorsk font depuis vendredi matin l'objet d'une "opération antiterroriste" de la part de l'armée ukrainienne, qui resserre peu à peu son étau sur les deux villes.

L'attaque de Slaviansk et Kramatorsk s'est déjà soldée par la mort de cinq soldats ukrainiens. Côté rebelles, un bilan faisait état vendredi de cinq morts, trois rebelles et deux civils.

A Kramatorsk, à 17 km de Slaviansk, le siège des services de sécurité (SBU) a été repris samedi par les forces régulières.

Un accrochage a aussi été signalé à Lougansk (est), où 2 soldats ukrainiens ont été blessés samedi.

Enquête indépendante demandée

La cheffe de la diplomatie européenne Catherine Ashton a demandé samedi la mise en place d'une enquête indépendante afin d'identifier les responsables des violences qui ont fait une quarantaine de morts vendredi à Odessa.

Elle a appelé à la "retenue" pour éviter que la situation se dégrade.

Retard des pompiers

Vendredi dans la soirée, des militants pro-russes se sont barricadés dans la Maison des Syndicats d'Odessa, qui a pris feu dans des circonstances peu claires alors que le bâtiment était assiégé par les pro-Européens.

La seule chose sur laquelle tous s'accordent est l'incompréhensible délai d'au moins une heure, selon des témoins, mis par les pompiers pour intervenir et éteindre un incendie qui à l'origine était limité à quelques pièces.