Modifié le 03 mai 2014 à 18:30

La détention du nationaliste nord-irlandais Gerry Adams prolongée

Gerry Adams à Belfast le 31 décembre 2013.
La détention de Gerry Adams, interrogé sur un meurtre datant de 1972, a été prolongée de 48 heures. [Cathal McNaughton - ]
La détention provisoire du dirigeant nationaliste nord-irlandais Gerry Adams a été prolongée de 48 heures vendredi. Il est interrogé depuis mercredi dans une enquête sur un meurtre datant de 1972.

La police nord-irlandaise a obtenu vendredi de la justice l'autorisation de prolonger de 48 heures la détention provisoire du dirigeant nationaliste Gerry Adams, a annoncé un porte-parole. Il est interrogé dans le cadre d'une enquête sur un meurtre commis en 1972.

Le premier délai de 48 heures, consécutif à son arrestation mercredi soir, expirait ce vendredi à 20h00.

Gerry Adams, 65 ans, est interrogé sur la mort de Jean McConville, une mère de dix enfants tuée en 1972, dont le corps n'a été retrouvé qu'en 2003 sur plage d'Irlande du Nord.

Crime à controverse

Cette protestante mariée à un catholique était soupçonnée par l'Armée Républicaine Irlandaise (IRA) d'être une informatrice de la police britannique, ce que sa famille a toujours démenti.

Il s'agit de l'un des crimes prêtant le plus à controverse commis durant les "troubles" qui ont marqué la province nord-irlandaise pendant trente ans, jusqu'aux accords de paix de 1998.

ats/jvia

Publié le 02 mai 2014 à 22:36 - Modifié le 03 mai 2014 à 18:30

Soutien en Grèce

La garde à vue de Gerry Adams a fait réagir Alexis Tsipras, le chef du parti de la gauche radicale grecque Syriza et candidat de la Gauche européenne à la présidence de la Commission européenne.

Il a appelé, vendredi soir, à sa libération "immédiate et sans condition".

"L'arrestation et la détention du leader du Sinn Fein, pionnier du processus de paix en Irlande du Nord Gerry Adams, est un acte politique incendiaire contre la démocratie et contre la paix et la normalité toujours fragiles de cette région", estime-t-il.