Modifié

Les dépenses militaires mondiales en légère baisse en 2013, selon une étude

La Chine fait partie des pays dont les dépenses militaires explosent. [STR - AFP]
La Chine fait partie des pays dont les dépenses militaires explosent. [STR - AFP]
Les dépenses militaires mondiales ont diminué de 1,9% en 2013, grâce à la réduction des budgets des armées des pays européens et des Etats-Unis, relève lundi une étude.

Les dépenses militaires mondiales ont baissé en 2013, grâce aux reculs aux Etats-Unis, en Europe et en Australie. C'est ce qu'a annoncé lundi dans son étude l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri).

En 2012, ces dépenses avaient, pour la première fois depuis 1998, baissé, de 0,4%, mais le recul s'est accéléré, atteignant 1,9%, selon les calculs du Sipri.

La carte ci-dessous montre les dépenses militaires en dollars constants de 2011 par habitant et par pays. Elle prend également en compte le pourcentage des dépenses par rapport au PIB. Les Etats-Unis, ainsi que les pays du Moyen-Orient font partie des plus gros budgets militaires de cette dernière décennie:

Les Etats-Unis, l'ont abaissé de 7,8%, avec la fin des opérations en Irak, le début du retrait d'Afghanistan et les coupes automatiques dans les dépenses adoptées par le Congrès en 2011.

Les trois suivants (Chine, Russie et Arabie saoudite) font en revanche partie des 23 pays qui ont plus que doublé leur budget depuis 2004 (lire: La Chine fâche ses voisins avec une forte hausse de son budget militaire).

Le monde a dépensé 1750 milliards pour ses armées en 2013, relève l'étude, qui tient compte de l'inflation.

Trends in world military expenditure, 2013

afp/olhor

Publié Modifié

Les dépenses par continents et régions

En Asie, l'Afghanistan a connu la plus forte hausse, 77%, dans la perspective du retrait de la plupart des soldats étrangers de son territoire fin 2014.

En Europe, la France se distingue avec des dépenses en 2013 inférieures de seulement 4% à celles de 2008", a noté le Sipri.

Au Moyen-Orient, les budgets se sont accrus de 4% en 2013. Cette estimation reste sujette à caution, aucun chiffre n'étant disponible pour les Émirats arabes unis, l'Iran, le Qatar et la Syrie.
   
En Afrique, les dépenses ont augmenté de 8,3%, dopées par les revenus pétroliers de pays comme l'Algérie et l'Angola.