Modifié le 13 avril 2014 à 10:07

La popularité de François Hollande chute à son plus bas niveau

Un tel écart de 40 points entre les cotes de popularité du président de la République et du Premier ministre n'a jamais été vu depuis 1958 (hors cohabitations).
Un tel écart de 40 points entre les cotes de popularité du président de la République et du Premier ministre n'a jamais été vu depuis 1958 (hors cohabitations). [Lionel Bonaventure - ]
La cote du président français François Hollande a connu une nouvelle chute de cinq points en avril (18%). A l'inverse, Manuel Valls devient le Premier ministre le plus populaire en début de mandat.

La cote de popularité du président français François Hollande a chuté de cinq points en avril, à 18%, le plus bas niveau jamais atteint depuis deux ans, selon le baromètre mensuel Ifop pour le Journal du dimanche.

Président le plus impopulaire de la Ve République, François Hollande n'était jamais tombé si bas, ses derniers plus mauvais scores étant les 20% enregistrés en novembre 2013 puis de nouveau en février 2014.

40 points d'écart entre le président et son Premier ministre

Le mois dernier, sa cote de popularité s'était légèrement redressée à 23%, toujours selon ce baromètre. Quant à Manuel Valls, testé pour la première fois en sa qualité de Premier ministre, ses 58% font de lui le chef de gouvernement le plus populaire en début de mandat.

Surtout, relève l'Ifop, un tel écart de 40 points entre les cotes de popularité du président de la République et du Premier ministre n'a jamais été vu depuis 1958 (hors cohabitations).

>> Lire aussi: Des milliers de manifestants demandent à Hollande de changer de cap

afp/ptur

Publié le 13 avril 2014 à 09:48 - Modifié le 13 avril 2014 à 10:07

Seuls 2% de "très satisfaits" de François Hollande

Dans le détail, 2% des sondés se disent "très satisfaits" de François Hollande comme président de la République (chiffre inchangé par rapport à mars), et 16% "plutôt satisfaits" (-5), tandis que 44% se disent "plutôt mécontents" (+6) et 38% "très mécontents" (idem).

Quant au Premier ministre, quelques jours après son installation à Matignon le 1er avril, 5% se disent "très satisfaits", 53% "plutôt satisfaits", 23% sont "plutôt mécontents" et 12% "très mécontents". 7% ne se prononcent pas.