Modifié le 12 avril 2014 à 11:01

La zone de recherche du MH370 a encore été rétrécie

Un membre de la Défense australienne photographié le 10 avril à bord du HMAS Perth.
Un membre de la Défense australienne photographié le 10 avril à bord du HMAS Perth. [ - ]
Le centre australien de coordination des recherches du Boeing disparu a indiqué samedi que le périmètre avait encore été restreint. Le Premier ministre australien, lui, se montre plus réservé que vendredi.

Navires et avions poursuivaient samedi leurs recherches de l'épave du Boeing 777 de Malaysia Airlines dans l'océan Indien, alors que le Centre conjoint de coordination des agences (JACC), chargé d'organiser les opérations à Perth (ouest de l'Australie), a indiqué que la zone de recherche avait encore été rétrécie.

Quatre signaux ont été repérés par une sonde hydrophone américaine tractée par un navire de la marine australienne, l'Ocean Shield. Un cinquième a été capté par une bouée sonar larguée sur la zone, mais il n'est vraisemblablement pas lié à l'avion, avait annoncé vendredi le JACC.

Course contre la montre

Le vaste dispositif déployé dans la zone où l'avion s'est probablement abîmé n'avait rien donné jusqu'à la détection le week-end dernier de signaux émettant à des fréquences identiques à celles produites par les balises des boîtes noires.

Les enquêteurs sont lancés dans une course contre la montre pour repérer les boîtes noires, dont la durée de vie théorique est d'une trentaine de jours.

afp/ptur

Publié le 12 avril 2014 à 07:50 - Modifié le 12 avril 2014 à 11:01

Le copilote aurait tenté de téléphoner avant la disparition des radars

Le copilote du vol MH370 a tenté de passer un appel de son téléphone portable juste avant que l'avion ne disparaisse des écrans radar, rapporte samedi le journal malaisien New Straits Times (NST), citant des enquêteurs anonymes.

L'appel a été coupé, peut-être "parce que l'avion s'est rapidement éloigné du relais (de télécommunications)", écrit le NST sans indiquer qui était le destinataire de l'appel.

Selon une autre source, également citée par le quotidien malaisien, le téléphone mobile a été "reconnecté" au réseau, sans que cela signifie forcément qu'un appel a été passé.

Le Premier ministre australien davantage réservé sur l'issue des recherches

Vendredi à Shanghai, le Premier ministre australien Tony Abbott s'était déclaré "très confiant" dans le fait que les ultrasons détectés dans le sud de l'océan Indien provenaient des boîtes noires du vol MH370.

Au cours d'une conférence de presse tenue samedi, il s'est montré plus réservé, mettant l'accent sur les difficultés qui subsistaient et qu'il ne fallait pas sous-estimer.

"Tenter de localiser quelque chose à 4,5 km sous la surface de l'océan à environ un millier de kilomètres des côtes représente une énorme, énorme tâche et il est probable qu'il faudra continuer encore longtemps", a-t-il déclaré.