Modifié le 09 avril 2014 à 09:23

Pour l'OMS, l'épidémie actuelle d'Ebola est l'une des plus graves

Du personnel médical de Médecins sans frontières en Guinée
Du personnel médical de Médecins sans frontières en Guinée [ - ]
L'Organisation mondiale de la santé a indiqué mardi que l'épidémie de fièvre Ebola qui sévit en Guinée est l'une des plus graves jamais enregistrées, et se propage dans une large zone.

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Guinée est l'une des plus graves jamais enregistrées, a affirmé mardi à Genève le Dr Keiji Fukuda, directeur général adjoint de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le dernier bilan de l'épidémie en Guinée est de 157 cas suspects, avec 101 décès. Vingt cas ont été signalés à Conakry, la capitale, a indiqué l'OMS.

Au Liberia, 21 cas suspects ont été recensés, avec 10 décès. Dans trois autres pays, des cas ont été signalés, mais aucun cas n'a encore été confirmé, a précisé un médecin de retour de Guinée.

La propagation de l'épidémie devrait se poursuivre

En Sierra Leone, deux cas suspects d'Ebola chez des personnes venues de Guinée ont été signalés et neuf au Mali.

L'OMS s'attend à ce que l'épidémie continue de se propager. "La transmission se poursuit, a indiqué Keiji Fukuda, et il serait prématuré de parler de déclin de l'épidémie." Il a toutefois souligné qu'avec les précautions nécessaires, l'épidémie peut être stoppée.

ats/ptur

Publié le 08 avril 2014 à 17:06 - Modifié le 09 avril 2014 à 09:23