Modifié le 07 avril 2014 à 15:44

En pleurs, le Sud-Africain Pistorius s'excuse pour le meurtre de sa petite amie

Visiblement ému, Oscar Pistorius a caché son visage au tribunal ce lundi.
Visiblement ému, Oscar Pistorius a caché son visage au tribunal ce lundi. [Themba Hadebe - ]
Appelé à la barre lundi pour le meurtre de sa petite amie, le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius a commencé sa déposition en s'excusant, en larmes, auprès de la famille la victime.

Jugé pour le meurtre de sa petite amie en février 2013, le champion paralympique Oscar Pistorius a été appelé à la barre lundi. S'exprimant pour la première fois en public depuis le drame, il a fondu en larmes.

"Madame le juge, je voudrais avoir l'occasion... de m'excuser auprès de la famille" Steenkamp, a-t-il balbutié d'une voix brisée, à peine audible et entrecoupé d'un silence, au point que la juge l'a interrompu pour lui demander de s'exprimer plus clairement.

"J'essayais seulement de protéger Reeva. Je voudrais que les gens sachent qu'elle était aimée quand elle s'est couchée cette nuit-là", a-t-il ajouté.

"Terribles cauchemars"

Le Sud-Africain de 27 ans a également confié qu'il était sous médicaments et qu'il souffrait depuis de "terribles cauchemars", avant de décliner sa biographie, depuis sa naissance sans péroné le 22 novembre 1986, son amputation, le décès de sa mère quand il avait 15 ans.

A l'ouverture du procès il y a un mois, le sportif avait plaidé "non coupable", sans échanger aucun signe avec la famille de Reeva Steenkamp.

afp/bri

Publié le 07 avril 2014 à 12:28 - Modifié le 07 avril 2014 à 15:44

Le procès ajourné

Le procès a été renvoyé à mardi à l'issue des déclarations de Pistorius, à la demande de la défense qui a fait valoir qu'il était "vraiment épuisé".