Modifié le 25 mars 2014 à 16:46

Un faux compte Facebook d'Oscar Pistorius collecte des fonds

L'athlète olympique Oscar Pistorius lors de l'une de ses audiences.
Oscar Pistorius au tribunal, ce 25 mars 2014, à Pretoria. [Siphiwe Sibeko - ]
Une page Facebook au nom d'Oscar Pistorius tenterait de récolter des fonds en sa faveur. Il s'agit d'un faux compte, selon l'équipe de communication de l'athlète sud-africain.

L'équipe de communication d'Oscar Pistorius a prévenu mardi qu'une page Facebook engagée dans une collecte de fonds au nom de l'athlète était un faux, et a demandé sa suppression.

La "page officielle" d'Oscar Pistorius demande aux admirateurs de participer financièrement pour couvrir les frais de justice de l'athlète, a déploré la porte-parole Anneliese Burgess. "Nous avons essayé de faire fermer cette page depuis des semaines, mais nous avons approché Facebook sans succès", selon la porte-parole.

Payer ses avocats

Le message a été posté après qu'Oscar Pistorius, accusé d'avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp, eut annoncé qu'il mettait en vente sa maison de Pretoria où a eu lieu le meurtre, estimée à 5 millions de rands (410'000 francs ), pour payer ses avocats.

"Nous demandons à tous les amis d'Oscar Pistorius de trouver dans leur coeur de quoi contribuer financièrement. Tous les paiements seront remboursés après la vente de la maison", dit, selon elle, le message.

afp/pym

Publié le 25 mars 2014 à 15:55 - Modifié le 25 mars 2014 à 16:46

La parole à la défense vendredi

La parole passera à la défense vendredi dans le procès d'Oscar Pistorius, entré dans son quinzième jour d'audience mardi, ses avocats demandant une pause et suggérant que le champion sud-africain pourrait peut-être venir le premier à la barre.

Le témoignage de l'accusé est d'autant plus attendu qu'il n'a jamais dit un mot en public sur l'affaire, sinon pour plaider non coupable le 3 mars au premier jour du procès.