Modifié le 05 mars 2014 à 16:28

Le Qatar isolé par ses voisins pour son soutien à la mouvance islamiste

Golfe
Le Conseil de coopération du Golfe, ici à l'ouverture de sa réunion annuelle en 2008, s'est déroulé cette année dans une ambiance décrite comme houleuse. [AFP PHOTO/MOHAMMED MAHJOUB - ]
Une crise majeure a éclaté au sein du club des monarchies du Golfe: trois membres, conduits par l'Arabie saoudite, ont décidé mercredi d'isoler le Qatar, accusé de soutenir la mouvance islamiste.

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont rappelé leurs ambassadeurs au Qatar. Il s'agit d'une première dans l'histoire du Conseil de coopération du Golfe (CCG), fondé en 1981.

Cette décision a été annoncée au lendemain d'une réunion "houleuse", selon la presse, des ministres des Affaires étrangères du CCG à Ryad. La Bourse de Doha a subi le contrecoup de cette décision, clôturant sur une baisse de 2%.

Ingérences

Les trois monarchies reprochent à Doha ses ingérences dans les affaires de ses voisins. "Les pays du CCG ont tout fait auprès du Qatar pour s'entendre sur une politique unifiée (...) garantissant la non-ingérence de façon directe ou indirecte dans les affaires internes de chacun des pays membres", selon le texte d'un communiqué commun publié dans les capitales des trois pays.

Outre ce dossier, le Qatar est soupçonné par ses trois voisins de soutenir les islamistes proches des Frères musulmans dans leurs pays.

agences/pym

Publié le 05 mars 2014 à 15:43 - Modifié le 05 mars 2014 à 16:28