Modifié le 27 février 2014 à 21:38

Viktor Ianoukovitch: "Je suis toujours à la tête de l'Ukraine"

Viktor Ianoukovitch est-il réfugié en Russie?
Viktor Ianoukovitch est-il réfugié en Russie? [ - EPA/Sergey Dolzhenko]
Le président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch se considère toujours comme le chef légitime de l'Etat, a-t-il assuré jeudi. Il a dans le même temps été accusé de détournement de fonds.

"Moi, Viktor Fedorovitch Ianoukovitch, je m'adresse aux Ukrainiens. Je crois toujours être le chef légitime de l'Etat ukrainien, car j'ai été élu par un vote libre des citoyens": le président ukrainien déchu est sorti de son silence jeudi pour s'adresser aux Ukrainiens.

Dans un texte transmis aux agences de presse russes, Viktor Ianoukovitch juge aussi illégitimes les décisions prises par le Parlement, qui a voté sa destitution et la mise en place d'un pouvoir de transition. Il assure aussi de sa détermination à continuer la lutte pour le pouvoir.

Moscou accepte d'assurer sa sécurité

Ianoukovitch, qui a disparu depuis qu'il a tenté en vain samedi d'embarquer dans un avion dans son fief de Donetsk, n'a donné aucune indication sur le lieu où il se trouve.

Le leader déchu a cependant demandé à la Russie d'assurer sa "sécurité personnelle" face aux "extrémistes". La Russie a elle dit avoir "satisfait" à cette demande, sans affirmer si Ianoukovitch se trouve ou non sur territoire russe.

En début de semaine, l'Ukraine avait demandé l'émission d'un "mandat d'arrêt international" contre Ianoukovitch et son renvoi devant la Cour pénale internationale.

Lire aussi Des pro-Russes armés contrôlent le Parlement de Crimée, en Ukraine

agences/boi/olhor

Publié le 27 février 2014 à 11:56 - Modifié le 27 février 2014 à 21:38

La Suisse gèle les "éventuels fonds" de Viktor Ianoukovitch

La Suisse a décidé de geler les "éventuels fonds" du président ukrainien destitué. Le Conseil fédéral publiera vendredi l'ordonnance d'application de sa décision de principe.

"Les banques ont à présent un devoir de diligence accru envers les fonds ukrainiens en Suisse", a indiqué jeudi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

La Confédération n'a en revanche pour l'heure pas interdit l'octroi de visas à Viktor Ianoukovitch ou à des membres de son clan.

Ianoukovitch accusé de détournement

Le nouveau Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a de son côté accusé le gouvernement de Viktor Ianoukovitch d'avoir laissé les caisses de l'Etat vides.

Il a précisé que 37 milliards de dollars reçus par l'Ukraine avaient disparu.

Selon lui, "70 milliards de dollars avaient été sortis du système financier de l'Ukraine pour être mis sur des comptes off shore" au cours des trois dernières années.

Les Etats-Unis mettent en garde la Russie

La Maison Blanche a renouvelé jeudi sa mise en garde à la Russie contre des "provocations" dans la crise ukrainienne et dit surveiller les activités militaires de Moscou dans la région.

"Nous attendons de la Russie qu'elle soit transparente sur ces activités et s'abstienne d'actes de provocation. Nous pressons (les autorités russes) de ne pas prendre de mesures qui pourraient être mal interprétées ou mener à des erreurs dans une période très délicate", a déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney.