Modifié le 22 février 2014 à 17:01

Le président ukrainien Ianoukovitch a quitté Kiev

La rue menant au palais présidentiel est fermée par des manifestants.
La rue menant au palais présidentiel est fermée par des manifestants. [David Mdzinarishvili - ]
Les signes de fin de règne se multiplient en Ukraine samedi. Le président Ianoukovitch a quitté Kiev pour Kharkiv (est), alors que le Parlement a autorisé la libération de l'opposante Ioulia Timochenko.

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch se trouve actuellement à Kharkiv, ville de l'est de l'Ukraine, a affirmé samedi sa conseillère Ganna German, au moment où son pouvoir semble vaciller à Kiev.

"Le président remplit ses fonctions constitutionnelles(...) Il va s'exprimer aujourd'hui à la télévision à Kharkiv", a-t-elle dit.

Le Parlement vote la libération de Timochenko

Dans le même temps, le Parlement a voté une résolution pour libérer l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko. Celle-ci devrait bientôt quitter la prison. Certaines sources avaient auparavant déclaré qu'elle était déjà sortie.

Le texte, voté à 322 voix, "prévoit la libération immédiate de Ioulia Timochenko sur la base d'une décision de la Cour européenne", a expliqué à le député Viktor Chvets, juriste du parti Batkivchtchina dont fait partie l'opposante emprisonnée.

Bâtiment présidentiel "sous contrôle" des manifestants

Par ailleurs, les opposants au président ukrainien ont annoncé samedi qu'ils contrôlaient le bâtiment de la présidence, dans le centre de Kiev.

"Nous tenons le périmètre de l'administration par sécurité pour protéger la propriété", a déclaré Mykola Velitchkovich, responsable adjoint du Groupe d'autodéfense du Maïdan. Aucun policier ni soldat n'était en vue.

De leur côté, des journalistes de la télévision Kanal 5 ont raconté samedi matin avoir pénétré sans difficulté dans la résidence du président, placée d'habitude sous très haute protection, dans la banlieue de Kiev.

Lire également: Obama et Poutine pour un plan de paix rapide en Ukraine

Voir aussi la vidéo des hommages aux victimes:

Kiev pleure ses morts
L'actu en vidéo - Publié le 22 février 2014

agences/hend

Publié le 22 février 2014 à 10:23 - Modifié le 22 février 2014 à 17:01

Le suivi des événements par notre correspondante


Des proches de Timochenko à des postes-clés

Le Parlement ukrainien a désigné samedi un proche de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko comme ministre de l'Intérieur par intérim.

Plus tôt, un autre proche de Ioulia Timochenko, Oleksander Tourtchinov, a été élu président du Parlement, en remplacement de Volodymyr Rybak démissionnaire (pour des raisons de santé). Sa décision tombe après que plusieurs députés du Parti des régions, au pouvoir, ont annoncé qu'ils quittaient cette formation.

L'opposition devait aussi convaincre les parlementaires d'adopter un texte exigeant la démission du président ukrainien.

Les autorités favorables à un "changement rapide"

Le ministère ukrainien de l'Intérieur a exprimé samedi son soutien à un "changement rapide ". Dans un communiqué publié sur internet, il a demandé aux citoyens de s'unir pour protéger la sécurité et établir un "pays européen indépendant, démocratique et juste".

Le ministère a aussi dit être au service "du peuple ukrainien exclusivement" et partager "pleinement son désir profond d'un changement rapide".