Modifié le 21 février 2014 à 07:09

L'attaque d'une ville du nord-est du Nigeria a fait presque cent morts

Le village nigérian de Bama a déjà été la cible de plusieurs attaques, ici en avril dernier.
Le village nigérian de Bama a déjà été la cible de plusieurs attaques, ici en avril dernier. [Afolabi Sotunde - ]
Au moins 98 personnes ont été tuées mercredi dans l'attaque d'une ville du nord-est du Nigeria par des combattants islamistes de Boko Haram, ont annoncé jeudi les autorités.

L'assaut donné mercredi à l'aube par des combattants du groupe islamiste Boko Haram contre la ville nigériane de Bama a fait au moins 98 morts, a annoncé jeudi la police. Le bilan pourrait toutefois encore s'alourdir, a déclaré le chef de la police régionale.

Selon les témoignages des habitants, les islamistes sont entrés dans la ville de 300'000 habitants au petit matin avec des armements lourds. Ils ont ensuite incendié et lancé des explosifs dans plusieurs bâtiments, dont le siège du gouvernement local.

Riposte aérienne

L'armée nigériane a réagi en bombardant la base de Boko Haram, quelque 60 kilomètres plus loin, provoquant d'"énormes" pertes, selon le chef de la police. Les chasseurs de l'armée ont également pris pour cible des assaillants en fuite.

Dimanche, 106 personnes ont été tuées dans le village d'Igze, dans le même Etat de Borno.

ats/mac

Publié le 20 février 2014 à 15:19 - Modifié le 21 février 2014 à 07:09

Nouvelles menaces des islamistes

Le chef du groupe radical islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau, a menacé mercredi de lancer des attaques jusque dans la région pétrolière du sud du Nigeria.

Les observateurs doutent toutefois de la capacité d'action du mouvement au-delà de son fief du nord-est.

Scandale de corruption dans la capitale

Le président nigérian tentait par ailleurs jeudi de reprendre la main en suspendant le gouverneur de la banque centrale, après un scandale de corruption touchant le secteur clé du pétrole.

A la tête de la banque centrale, Lamido Sanusi avait accusé la société pétrolière nationale d'avoir détourné quelque 20 milliards de dollars.

Une autre attaque dans le centre du pays

Des hommes armés ont par ailleurs attaqué un village dans le centre du Nigeria dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant au moins 13 victimes dont neuf enfants, selon un membre du gouvernorat local.

Le village nigérian de Bama