Modifié

Les ministres des Affaires européennes mettent la Suisse en garde

Le Conseil de l'Europe pointe de nouveau la Suisse du doigt. [AFP]
L'Union européenne serre la vis / Forum / 8 min. / le 11 février 2014
Les ministres des Affaires européennes de l'UE ont clairement affirmé mardi que "les quatre libertés fondamentales de l’Union - personnes, biens, services et capitaux - sont indissociables".

Les ministres des Affaires européennes ont eu ce mardi leur première discussion de fond sur les suites du oui suisse à l'initiative "Contre l’immigration de masse" acceptée dimanche.

Il en est ressorti en substance deux choses. Primo, c’est à la Suisse de dire à l’Union européenne (UE) comment elle compte agir, et ce qu’elle va proposer. Ensuite, aucune décision ne sera prise par l'UE tant que les actes législatifs suisses qui traduisent le résultat du vote ne sont pas fournis.

Pas de libre-circulation à la carte

Mais les Vingt-Huit sont d’accord pour dire qu’on ne peut pas avoir la libre-circulation à la carte. Ils l'ont souligné dans un communiqué commun: "Les quatre libertés fondamentales de l’UE - personnes, biens, services et capitaux - sont indissociables."

Alain Franco/rber

Publié Modifié