Modifié

Ban Ki-moon condamne les attaques contre les homosexuels à Sotchi

Ban Ki-moon, lors de son intervention jeudi à Sotchi. [AP Photo/David Goldman) - Keystone]
Ban Ki-moon, lors de son intervention jeudi à Sotchi. [AP Photo/David Goldman) - Keystone]
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a invité le monde à s'élever "contre les attaques sur les lesbiennes, les gays" lors de son intervention, jeudi, durant la session du CIO, à Sotchi.

Ban Ki-moon a condamné jeudi la discrimination envers les homosexuels, lors d'une intervention devant le Comité international olympique (CIO) à la veille de l'ouverture des Jeux d'hiver de Sotchi.

"Beaucoup d'athlètes professionnels gays et hétérosexuels sont contre les préjugés. Nous devons tous élever notre voix contre les attaques sur les lesbiennes, les gays, les bissexuels, les transgenres ou les intersexes", a affirmé Ban Ki-moon alors que la polémique bat son plein sur le sujet.

Valeurs "communes"

"Nous devons nous opposer aux arrestations, emprisonnements et restrictions discriminatoires auxquelles font face les gays", a poursuivi le secrétaire général de l'ONU. Vladimir Poutine a de son côté promis que les Jeux d'hiver organisés pour la première fois par la Russie seraient accueillants pour tout le monde.

Après cette déclaration, le Sud-Coréen a porté la flamme olympique aux côtés du patron du CIO, Thomas Bach, saisissant l'occasion pour rappeler que les deux institutions partageaient des valeurs "communes" de respect et de paix.

Les dirigeant du CIO et de l'ONU portent la flamme [RTS]
Les dirigeant du CIO et de l'ONU portent la flamme / L'actu en vidéo / 31 sec. / le 6 février 2014

ats/pym

Publié Modifié

Les Pussy Riot tiennent tête à Poutine

A la veille de l'ouverture des jeux Olympiques d'hiver de Sochi, deux des membres du groupe de punk contestataire Pussy Riot ont défié mercredi le président russe Vladimir Poutine lors d'un concert à New York au profit d'Amnesty International, sous l'égide de Madonna.

"Nous n'allons pas pardonner et nous n'allons pas oublier ce que le régime fait à nos concitoyens. Nous demandons une Russie qui soit libre", a lancé Nadejda Tolokonnikova avant de chanter avant de chanter avec Maria Alekhina devant les milliers de spectateurs d'une des plus grandes salles de la ville américaine.

Mise en garde contre la "propagande" homosexuelle

Le vice-Premier ministre russe Dmitri Kozak a mis en garde les athlètes et spectateurs contre la "propagande" homosexuelle devant mineurs aux JO de Sotchi, conformément, selon lui, à la charte olympique.

Alors qu'un texte de loi russe interdisant la "propagande" de l'homosexualité devant mineurs continue de provoquer des critiques à travers le monde, Dmitri Kozak a réaffirmé qu'il n'y avait aucune discrimination basée sur l'orientation sexuelle en Russie.

"Ils (les gays) peuvent faire la propagande de leur orientation sexuelle. Mais il n'y a pas besoin d'impliquer les enfants. J'ai déjà dit cela à maintes reprises", a-t-il ajouté.