Modifié le 29 janvier 2014 à 18:47

Barack Obama veut agir contre les inégalités, avec ou sans le Congrès

Discours sur l'état de l'Union de Barack Obama
Discours sur l'état de l'Union de Barack Obama L'actu en vidéo / 2 min. / le 29 janvier 2014
Le président Barack Obama a tenu mardi le traditionnel discours sur l'état de l'Union. Il a prévenu le Congrès qu'il pourrait se passer de son accord pour ses réformes sur la réduction des inégalités.

Le président américain Barack Obama a donné mardi devant le Congrès le discours annuel sur l'état de l'Union, qui trace la ligne politique de l'année qui s'ouvre.

Face à des élus rétifs à soutenir ses projets, le président démocrate a présenté ses mesures pour stimuler la reprise et réduire les inégalités. Il a toutefois a prévenu le Congrès qu'il pourrait au besoin se passer de son feu vert pour mener à bien ses réformes.

"Renforcer la classe moyenne"

Reprenant ses thèmes de prédilection, le président des Etats-Unis a dit vouloir "faire accélérer la croissance et renforcer la classe moyenne".

Evoquant "le taux de chômage le plus bas depuis cinq ans", "un marché de l'immobilier en train de rebondir", Barack Obama s'est montré persuadé que 2014 serait celle de la "percée économique" pour les Etats-Unis.

Pour concrétiser le ton volontariste de son discours, Barack Obama entamera vendredi une tournée virtuelle à travers le pays, via le réseau social Google+. (Lire aussi: Barack Obama va répondre aux questions des Américains en direct sur Google+)

Le discours sur l'état de l'Union sur le fil Twitter des correspondants de la RTS aux Etats-Unis:

 

agences/jvia

Publié le 29 janvier 2014 à 05:59 - Modifié le 29 janvier 2014 à 18:47

Les mesures annoncées

Barack Obama a appelé mardi à augmenter fortement le salaire minimum, bloqué depuis 2009 à 7,25 dollars de l'heure, en dépit de la farouche opposition des républicains au Congrès. Il a annoncé un décret relevant de près 40% le salaire minimum dans les entreprises en contrat avec l'Etat.

Il entend aussi tenir cette année une vieille promesse, celle de la fermeture de la prison de Guantanamo.

Le président démocrate a également prévenu qu'il opposerait son veto à toutes sanctions contre l'Iran qui seraient votées par le Congrès pendant les négociations sur le programme nucléaire de Téhéran.

Les mots clés du discours

Illustration des termes les plus utilisés par le président américain durant son discours sur l'état de l'Union (cliquez sur l'image pour l'agrandir).

Discours "connecté"

Fidèle aux habitudes de la Maison Blanche sous le mandat de Barack Obama, le discours sur l'état de l'Union a été retransmis en direct sur la plateforme de partage de vidéos Youtube. La présentation était agrémentée de graphiques explicatifs.

L'événement a bénéficié d'une large promotion sur le web. Un jour avant le discours, le président avait notamment publié un "Vine", vidéo de quelques secondes déclarant: "Demain soir, c'est le moment de restaurer les opportunités pour tous!"

Les comptes officiels du président sur les réseaux sociaux ont également rendu compte des moments et des citations qui ont marqué l'édition 2014 du "State of the Union".

Barack Obama participera également vendredi à un "chat vidéo" sur sa ligne politique pour 2014 via Google+. Des dizaines d'intéressées ont déjà soumis leur questions en vidéo sur Google+ et Youtube grâce au mot-clef #AskObama204.