Modifié le 15 janvier 2014 à 19:04

Tensions diplomatiques entre Israël et les Etats-Unis

Moshe Yaalon John Kerry
Le ministre israélien Moshe Yaalon (à gauche) a critiqué ouvertement John Kerry. [ - AP,Boris Grdanoski/AFP, Jason Reed-Pool]
Un clash diplomatique a éclaté mardi entre Israël et son allié stratégique américain à la suite d'une virulente attaque contre John Kerry du ministre israélien de la Défense, qui a dû s'excuser.

"Le secrétaire d'Etat John Kerry - qui est arrivé ici déterminé, et qui est animé par une obsession incompréhensible et une sorte de messianisme - ne peut rien m'apprendre sur le conflit avec les Palestiniens", a asséné le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon dans des conversations privées avec des officiels israéliens et américains.

Ses propos ont été rapportés mardi par le journal israélien "Yediot Aharonot".

Qu'il "nous laisse tranquille"

"La seule chose susceptible de nous sauver est que John Kerry remporte le prix Nobel (de la Paix) et nous laisse tranquilles", avait encore ironisé le ministre de la Défense, dont les remarques sont longuement citées par le correspondant diplomatique du "Yediot".

Le département d'Etat américain a jugé "insultants" les propos du ministre israélien. La Maison Blanche elle-même a réagi vigoureusement, considérant que l'attaque de Moshé Yaalon était "choquante et déplacée". 

Finalement, face au tollé soulevé par ses propos, le ministre israélien a présenté ses excuses mardi soir. Dans un communiqué, il a assuré n'avoir eu "aucune intention d'offenser le secrétaire d'Etat et qu'il lui présentait ses excuses s'il avait été blessé par les propos qui ont été attribués au ministre de la Défense".

agences/moha/mre

Publié le 14 janvier 2014 à 16:01 - Modifié le 15 janvier 2014 à 19:04

Critiques du gouvernement

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans un discours au Parlement, a dû s'inscrire en faux contre les déclarations de son ministre.

"Il y a parfois des divergences avec les Etats-Unis, mais elles portent toujours sur le fond et non sur les personnes", a souligné Benjamin Netanyahu.

Washington appelle à désavouer le ministre

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devrait désavouer publiquement les commentaires de son ministre de la Défense, a estimé mardi un responsable américain.

"Nous attendons du Premier ministre Benjamin Netanyahu qu'il règle cette affaire en exprimant publiquement son désaccord avec les propos visant le secrétaire Kerry", a-t-il assuré.