Modifié

De violents combats entre rebelles font 400 morts en une semaine en Syrie

La Syrie, ici la ville de Deir Ezzor, est ravagée par des affrontements depuis le début du soulèvement en 2011. [Ahmad Aboud - AFP]
La Syrie, ici la ville de Deir Ezzor, est ravagée par des affrontements depuis le début du soulèvement en 2011. [Ahmad Aboud - AFP]
Djihadistes et rebelles syriens se sont engagés depuis près d'une semaine dans des combats meurtriers en Syrie, faisant au moins 385 morts.

Depuis vendredi, les rebelles islamistes sont engagés dans des affrontements meurtriers contre les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Ces combats ont fait au moins 385 morts, dont 198 rebelles, 131 membres de l'EIIL et 56 civils selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales.

L'EIIL perd du terrain

Les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant ont été délogés d'Alep et perdaient du terrain à Raqa après avoir déclaré une guerre totale à leurs anciens alliés en Syrie, et au gouvernement irakien, contrôlé par les chiites.

Dans la ville d'Alep, il ne reste "quasiment" plus de combattants de l'EIIL, les rebelles de différentes brigades islamistes ayant délogé le groupe djihadiste de toutes ses bases, selon l'OSDH.

afp/moha

Publié Modifié

Plus de 130'000 morts en 2 ans

Le conflit entre régime et rebelles en Syrie a fait plus de 130'000 morts depuis son début en mars 2011, en majorité des combattants des deux bords, selon un nouveau bilan mardi de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La guerre qui continue de faire rage à travers le pays a tué au moins 46'266 civils, dont plus de 7000 enfants et plus de 4600 femmes. Au moins 52'290 soldats et combattants pro-régime syriens et étrangers ont été tués.

Du côté des rebelles et jihadistes, le bilan s'élève à 29'083.